Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chiffres de l'emploi au Japon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Chiffres de l'emploi au Japon   Lun 1 Mai 2006 - 9:11

Voila donc qu'en ce 1er mai 2006, sont tombes les chiffres officiels de l'emploi au Japon.

_ Revenu mensuel moyen en mars 2006: 282.888 yens.
Progression annuelle de: - 0,2% par rapport a mars de l'annee 2005.

_ Salaire mensuel moyen: 252.389 yens.
Progression de: - 0.3%

_ Heures supplementaires mensuelles: 19.786 yens
Progression de: + 1,9%

Principaux secteurs touches par les reductions de salaires:
_ la mine: - 2,7%
_ le batiment: - 1,7%
_ la restauration: - 2 %

Nombre d'employes reguliers au Japon: 42.851.000 personnes. Dont:
_ nombre d'employes a plein temps: 31.981.000 (+ 0,6%)
_ nombre d'employes a temps partiel: 10.870.000 (+ 0,3%)


Pour en savoir davantage, reportez-vous a l'article paru ce jour dans le quotidien national japonais, MAINICHI SHIMBUN.




Japan's monthly wage down 0.2 percent in March

Wages earned by Japanese workers in March averaged 282,888 yen, down 0.2 pct from a year before, posting the first decrease in two months, the Ministry of Health, Labor and Welfare reported Monday.

Regular wages edged down 0.3 pct to 252,389 yen, while overtime pay increased 1.9 pct to 19,786 yen, the ministry said.

The average wage fell 5.7 pct in the mining industry, 2.7 pct in the restaurant and hotel industry, 2.0 pct in the real estate industry and 1.7 pct in the financial service industry.

Meanwhile, the average wage gained 1.4 pct in the information and communications industry and 1.0 pct in the wholesale and retail industry.

The average overall working hours rose 0.6 pct from a year before to 152.3 hours in March, with the number rising 0.4 pct in regular working hours and 2.8 pct in overtime, the ministry said.

The number of regular employees increased 0.6 pct to 42,851,000. Of them, the number of full-time workers went up 0.6 pct to 31,981,000 and that of part-time workers rose 0.3 pct to 10,870,000. (Jiji Press)

May 1, 2006

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Chiffres de l'emploi au Japon   Mer 24 Mai 2006 - 22:55

En complement de ces chiffres de l'emploi, en voici d'autres qui ne sont pas sans consequence pour aujourd'hui et qui, s'ils se confirmaient dans le temps, pourraient meme etre synonymes de lendemains difficiles.

Nous voulons parler du nombre de freeter ( フリーター ) qui sont tout simplement des employes temporaires/precaires. Cette classe de travailleurs vaguement definie des 1987, est en extension permanente depuis une quinzaine d'annees, et recouvre des situations fort differentes qui vont du jeune paume sans objectif dans la vie qui "decide" de vivre au jour le jour de la distribution de prospectus dans la rue, a la femme au foyer ayant besoin de se constituer un petit complement de revenu parce-que son foyer n'arrive plus a joindre les deux bouts.

Longtemps consideres avec mepris ou un etonnement cretin par les analystes etrangers comme fournissant la preuve d'un "effondrement des valeurs traditionnelles chez les jeunes", cette categorie fourre-tout masque surtout la degradation de l'emploi fixe et respectueux des manieres de faire qui ont fait la prosperite du Japon depuis les annees 60, au detriment d'un part de plus en plus etendue de la population - jeunes, vieux, hommes et femmes confondus ! - consequence des annees de mauvaise gestion des ressources des societes, et d'empilement des dettes nationales et privees.

Or ces erreurs de gestion, ces dettes a eponger, il faut bien que quelqu'un les endosse, bon gre mal gre. L'heure est donc sans le dire, a "l'ajustement structurel" et bien evidemment, quand on restructure, c'est presque toujours par le bas alors que c'est le haut qui a deraille... et qui, parfois, continue de le faire sans le moindre remords. Situation aussi bien connue en France ou ceux qui ont ruine des fleurons de l'economie tricolore, quittent leur siege directorial avec les honneurs et des primes pharaoniques. Evil or Very Mad

Bref, le chiffre des "freeters" (parmi lesquels peuvent se compter d'une certaine facon un grand nombre d'employes etrangers souvent embauches sous contrat de travail "arbaito" (petit-boulot) a des conditions forcement bien moindres que ce qui est propose a leurs collegues japonais, notamment dans les ecoles de langues, meme parmi les plus renommees) est le suivant: plus de 4 millions de travailleurs n'ont pas au Japon, d'emploi fixe.

Comme annonce plus haut, cela a pour consequence un affaissement du revenu national qui perdrait - puisque les freeters/arbaito sont dispenses de cotiser aux caisses de l'Etat - 4.000 milliards de yens par an dont 600 milliards rien que pour le budget de l'Etat et 790 milliards pour les caisses de retraite.

Et les choses ne sont pas pretes de s'arranger puisqu'on estime que dans les quinze annees qui viennent, le nombre des travailleurs precaires aura encore augmente de 1.480.000 individus (et pas de 2 millions, ca ferait un peu trop "a la louche" du point de vue des experts qui ont pondu le chiffre de 1.480.000 individus)...

Moins d'argent dans les caisses de l'Etat, voila bien de quoi paniquer les politiciens... Mais se preoccupent-ils de savoir pourquoi tant de japonais (et de non-japonais qui n'ont pas le choix) sont embauches avec des contrats souvent sous-payes et n'ouvrant droit ni aux conges maladie, ni a la retraite ? Est-ce bien en majorite de la faute d'une "jeunesse sans valeur et toute occupee a s'amuser" ? Soyons serieux deux minutes, et regardons les choses en face...

Pour en savoir plus, reportez-vous sans plus tarder, a l'article paru ce jour dans le quotidien national nippon MAINICHI SHIMBUN que voici.




Expanded "freeter" population to cause huge loss of income

Japan may lose more than 4 trillion yen of disposable income annually as the number of people opting to stay out of regular employment until middle age grows sharply, a government-affiliated think tank warned Wednesday.

In a report, the Finance Ministry''s Policy Research Institute estimated that so-called "freeters" aged 35 or older will increase to 1,480,000 by 2021, about triple the current level.

Typical freeters are young people who choose not to commit themselves to regular jobs after graduating from school and scrape a living with occasional part-time jobs, but more and more people are retaining this lifestyle for longer.

The annual loss of disposable income from the projected surge in the freeter population would amount to as much as 4.4 trillion yen, according to the report.

The government''s annual loss of tax revenue is estimated at 600 billion yen and the loss of public pension premium revenue at 790 billion yen.

The figures were calculated by Shun Maruyama, a strategist at Credit Suisse Securities (Japan), who joined the working group that drew up the report at the research institute.

May 24, 2006

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Stella

avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Localisation : PARIS
Nationalite : Française
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Chiffres de l'emploi au Japon   Sam 27 Mai 2006 - 11:32

Like a Star @ heaven J'ai lu avec beaucoup d'attention ce sujet qui est grave car cette situation d'emplois précaires est également valable pour d'autres pays .
C'est un problème de Société Humaine qui engrange pour les uns alors que d'autres vivent à la limite de la misère !
J'ai bien noté que les chercheurs d'emploi au Japon n'ont ni congé de maladie ni retraite , mais ont-ils au moins des indemnités de chômage ou une protection sociale ?
J'ai noté aussi que le terme " arbaito " pour petit boulot, est un terme inspiré de l'Allemand " arbeit " qui signifie travail ! Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Chiffres de l'emploi au Japon   Jeu 15 Juin 2006 - 21:54

Oui, アルバイト est bien l'adaptation japonaise du terme allemand arbeit (travail). Le hic est qu'en allemand, le sens en est plein tandis qu'au Japon, son sens a sensiblement retreci car si on vit de son "arbeit" outre Rhin, on vivote plutot de son arubaito ici... Notons qu'un magazine nippon s'est dote depuis plusieurs annees du titre de TRAVAIL, mot indiscutablement francais. Finira-t-il a son tour, par rentrer dans la langue japonaise de tous les jours ?


Revenons un instant sur les problemes de l'emploi au Japon, et quand nous parlons de probleme de l'emploi, il s'agit de qualite plutot que de quantite... Ainsi donc, l'article paru ce jour dans le quotidien national japonais MAINICHI SHIMBUN vient appuyer ce que nous disions deja le 25 mai dernier, a savoir que les travailleurs temporaires qui sont souvent fustiges comme des viveurs qui preferent travailler en dilletante de quoi financer leurs menus plaisirs sans se soucier du futur de la Nation, sont en realite bien souvent cantonnes dans des postes precaires quoiqu'ils prefereraient manifestement occuper un poste stable, devenir employes a part entiere de la societe qui les emploie et les remunere souvent chichement (en tout cas, a un salaire frequemment 20 a 30% inferieur a celui de leurs collegues sous contrat "complet" pour le meme travail, en qualite comme en quantite).

Helas, cette possibilite leur est refusee (pour diverses raisons qui pourraient etre etudiees par ailleurs) et leur precarite, ils la subissent plus qu'ils s'en felicitent. L'etude du journal MAINICHI est claire sur le sujet, et demande d'etre lu pour pouvoir se fonder une opinion qui s'appuie sur des chiffres serieux, plutot que sur des a priori orientes dans un sens ou dans un autre.

Pour en savoir davantage, reportez-vous donc a l'article paru ce jour dans le quotidien national japonais, MAINICHI SHIMBUN.




Part-time workers seeking full employment face lack of opportunities
Nearly 40 percent of employees working full time hours under part-time status say they want to become full-fledged employees but can't because no such positions exist, a government survey has found.

The survey, undertaken by the Ministry of Health, Labor and Welfare, was the first by the ministry to investigate conditions for workers on fixed-term contracts.

The survey questioned businesses that hired contracted employees, temporary workers, those who worked short hours and full-time workers registered as part-time workers, obtaining responses from 12,489 people and 8,324 businesses.

About 50 percent of the businesses hired workers with fixed-term contracts. Those fixed-term workers accounted for 25 percent of the employees. Part-time workers on short hours accounted for 31.9 percent of the fixed-term employees, followed by full-time workers with part-time status (17.5 percent), temporary workers (13.7 percent), and contract employees (12.1 percent).

Overall, 37.5 percent of full-timers with part-time status and 17.9 percent of workers on short hours said they wanted to work as fully-fledged employees, but couldn't because there was no such position for them. Of the male full-timers with part-time status, more than 30 percent were in their 20s, suggesting that the road to becoming a permanent employee was difficult.

When the full-time workers with part-time status were asked about their wage levels compared with regular employees, 33.8 percent said that their wages were low and that they were unhappy with them.

June 15, 2006

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chiffres de l'emploi au Japon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chiffres de l'emploi au Japon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» One Voice contre la terrariophilie de masse
» Un petit mode d'emploi pour les débutants sur PhotoFiltre (outil gratuit de retouche de photos)
» Besoin de conseils pour cailles du japon communes.
» prix cailles du japon
» artemia mix mode d'emploi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Actualite (rubrique en libre acces)-
Sauter vers: