Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Suicides au Japon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Suicides au Japon   Jeu 1 Juin 2006 - 9:41

Drame parmi les drames, le nombre de suicides au Japon bat toujours des records, avec 32.552 personnes s'etant otees la vie en 2005.


On en pensera ce qu'on voudra, mais apres s'etre un peu informe pour ne pas "partir en vrille" dans des considerations a l'emporte-piece. Pour se forger une opinion a partir d'une base etablie, reportez-vous donc a l'article paru ce jour dans le quotidien national japonais, MAINICHI SHIMBUN.




32,552 people committed suicide in Japan in 2005

The number of people who committed suicide in Japan surpassed the 30,000 mark last year for the eighth consecutive year, the National Police Agency said Thursday.

Like in previous years, middle-aged and elderly people accounted for the largest percentage of those who took their own lives in 2005, but the number of younger people in their 20s and 30s who killed themselves posted a more than 5 percent increase from the year earlier. The results suggest that a growing number of younger people are worried about their future.

A total of 32,552 people committed suicide in 2005, which represents a slight decrease from 2003 when it hit a record high of 34,427. Men accounted for 72.3 percent of the total.

By age, those aged 60 and over accounted for the largest number -- 10,894 (down 0.9 percent) from the year earlier, followed by those aged between 50 and 59 at 7,586, (a decrease of 2.4 percent),and people aged in their 40s at 5,208 (up 2.1 percent).

However, the number of suicides by younger generations increased from 2004. A combined 4,606 people in their 30s took their own lives, an increase of 6.3 percent, and 3,409 people between 20 and 29 years of age killed themselves, up 5 percent, while children younger than 19 accounted for 608, up 3.2 percent.

Younger people who killed themselves included seven elementary school children, 66 junior high school children and 215 high school students. A combined 433 university students took their own lives, up 63 from the preceding year.

The largest percentage of people -- 46.1 percent (15,014) -- killed themselves because of poor health.

The number of those who committed suicide for financial reasons, which stood at 1,272 in 1990 during the speculation-driven, asset-inflating bubble economy, surged to 7,756 people, reflecting the prolonged recession. Job-related problems were cited for the suicide of 1,807 people, or 5.6 percent.

Suicide is the highest cause of deaths of people in their 20s and 30s in recent years, according to a separate survey conducted by the Health, Labor and Welfare Ministry.

Financial problems are blamed for the suicide of 29.2 percent of those in their 30s.

June 1, 2006

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Lun 2 Oct 2006 - 19:02

Oh oui, les Japonais sont de tendance suicidaire, mais nous n'avons pas la meme vision du suicide, non? Les Japonais ne pensent-ils pas à la réincarnation en faisant ça? Et donc ce serait moins choquant pour eux ... Question
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Lun 2 Oct 2006 - 22:35

Je crois qu'il est un peu exagere de preter aux japonais dans leur ensemble des tendances suicidaires. Ceci dit, beaucoup ne croient en rien de transcendant, et se donner la mort peut dans certains cas effectivement etre entierement deconnecte de tout principe religieux. Il faudrait donc se demander si c'est par ce manque de convictions que les gens se suicident au Japon, ou au contraire, qu'il n'y a pas davantage de suicides dans nos pays justement parce-qu'on y croit en quelque-chose...

Maintenant, il faut faire attention quand on aborde le probleme du suicide au Japon - theme curieusement bien aime du journalisme francais - car les causes sont multiples; quant au nombre de suicides, il faut le rapporter aux presque 128.000.000 de japonais, ce qui relativise quand meme un peu l'importance du phenomene...

Enfin, pour ce qui est de la reincarnation, c'est un principe qui echappe a une grande partie de la population nippone, meme celle qui pratique un peu le bouddhisme. Car il faut bien se dire que le bouddhisme japonais vient autant du bouddhisme indien (ou l'on croit a la reincarnation) que du bouddhisme chinois (ou l'on croit plutot au Paradis et a l'Enfer). Si en sus, on se rappelle que le bouddhisme japonais est matine de confucianisme et de shintoisme, on ne peut plus tirer de conclusion d'ordre general.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
gotonin

avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 37
Localisation : Osaka
Nationalite : Francais
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Mar 3 Oct 2006 - 6:20

J'ai frequenté une japonaise qui s'est donné la mort en juin dernier.

J'ai assisté aussi à un drame à la gare de Shibuya en 2003.

Je ne souhaite à personne au Japon où ailleurs, de voir et vivre ce que j'ai vécu. Neutral

Je me rappelle encore naivement en automne 2003 de dire a ma compagne en regardant le panneau d'information et en voyant marque : "Passenger(s) Accident" "Mon dieu, il y a du avoir une collision de trains... pleins de morts, le carnage..." et rester estomaque de ne voir aucune reaction dans le train.


Puis je vois que la liste des lignes touchees par le "Passenger accident" se ralonge. Et la, je vire au blanc affraid.
Elle me dit "mais non, c'est normal, ce sont des suicides"...

scratch
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Mar 3 Oct 2006 - 7:49

C'est sur que les premiers temps, on transporte encore sa sensibilite europeenne avec soi au Japon, puis cela s'estompe un peu mais Dieu merci, pas entierement. Je suis moi-meme toujours un peu choque de l'indifference qui accompagne l'annonce au haut-parleur dans les stations, de ces "accidents de passagers" comme on les appelle pudiquement.

Et je suis a la fois outre et comprehensif (oui, ces deux sentiments peuvent coexister) vis-a-vis des voyageurs qui s'agacent qu'on leur ait fait perdre leur temps en "bloquant" les voies. D'ailleurs, le soir d'un incident qui "vaut la peine" d'etre rapporte, la presse nippone ne manque jamais de fournir le nombre de personnes dont le trajet aura ete perturbe par le suicide... Ca fait froid dans le dos.

Quand je pense qu'il y a quelques annees seulement, dans une de ses chansons, l'ancien groupe de pop francaise, NIAGARA, disait "un homme ce matin, s'est jete sous un train" comme une chose horrible et pitoyable... "Un seulement ?" pourrait-on dire de nos jours, au Japon.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Umi kara no hikari

avatar

Masculin Nombre de messages : 136
Age : 39
Localisation : Là où se finissent les terres
Nationalite : moins d'ici que d'ailleurs
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Mar 3 Oct 2006 - 11:29

Citation :
Je suis moi-meme toujours un peu choque de l'indifference qui accompagne l'annonce au haut-parleur dans les stations, de ces "accidents de passagers" comme on les appelle pudiquement.

Mais, n'est-ce pas là qu'une "apparente" indifférence ?
La réaction n'est-elle pas intérieure et d'une autre manière, exprimer des sentiments sur son visage en public n'est-il pas très impoli ?
Si gotonin a pu être en contact avec cette réalité du suicide dans ce pays, les japonais dans le réseau familial, d'amis ou de collègues l'ont dû l'être aussi.
L'indifférence n'est peut-être qu'une façade.

En France, en débarquant de ma province à Paris, j'ai été très choqué de l'indifférence des gens face à la mendicité dans les transports en commun.
Mais peut-on s'émouvoir longtemps de quelque-chose de quotidien?

J'ai fait un stage dans une grande gare de banlieue il y a quelques années et j'ai été choqué de ce moyen si répendu de mettre fin à ses jours.
Ce matin là, le chauffeur de train qui en était à son huitième "suicidé écrasé" sur sa ligne habituelle et qui a débarqué dans le local de médecine du travail n'avait pas l'air indifférent.

Si c'est une douleur intérieure qui motive cette action, comment ne pas penser à celle que l'on va laisser sur les autres ?
C'est ce qui m'a retenu dans les moments de peine et ce qui me permet de dire que la douleur est le plus grand sensei (ou maitre) qui existe.
Dépasser cette douleur est le meilleur moteur d'évolution possible.


Je ne suis pas un spécialiste des religions asiatique, mais chez les celtes se suicider était une aberration car on se privait de toutes les expériences qui restait à vivre par ce geste, et on privait aussi tout ceux qu'on aurait pu approcher de l'expérience de notre rencontre.
On perd donc en ce cas le bénéfice d'une incarnation et on complique ou on rend impossible le détachement de la matière indispensable pour quitter la terre qui représente l'enfer.
Croire en la réincarnation ne signifie pas que se tuer n'est pas trop grave, très loin de là .
La vie n'a d'autres sens que celui d'être vécu, alors se tuer n'est vraiment pas un service à se rendre. No

Qui cherche trouve et qui demande reçoit.
Revenir en haut Aller en bas
ume

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : Tokyo
Nationalite : Francaise
Loisirs : voyage, photo
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Mar 3 Oct 2006 - 14:50

Si l'on pense à la vieille éthique samourai et quand on voit le nombre de scandales éclaboussant la classe politique et la haute finance, on ne peut que s'étonner que le nombre de suicides (par le traditionnel seppuku) ne soit pas plus important.
Revenir en haut Aller en bas
nymphetamine

avatar

Féminin Nombre de messages : 5
Age : 30
Localisation : evreux
Nationalite : française
Loisirs : musique, lecture, ciné
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Dim 8 Oct 2006 - 12:58

C'est incroyable quand meme. Moi, j'avais entendu dire qu'au Japon le suicide etait la plus grande marque d'honneur qu'une personne pouvait accorder a sa famille... ce qui est dingue quand meme.
Une fois en prenant le train, il s'est arreté en pleine voie a cause d'un suicidé qui s'etait jeté sous notre train. Au debut, j'ai pas compris mais quand un passager a demandé a un controleur, il a dit "oui c'est nous qui avons percuté et vu l'allure de la bouillie, ça ressemble a un humain" inutile de vous decrire ma tete a ce moment la. On est resté immobilisé deux heures, le temps de ramasser les morceaux je suppose... Comment au Japon, peut-on s'habituer a ce genre de chose... C'est le genre de truc qui me depasse...
Revenir en haut Aller en bas
http://korneuse76.skyblog.com
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Dim 8 Oct 2006 - 14:24

Umi kara no hikari a écrit:
Mais peut-on s'émouvoir longtemps de quelque-chose de quotidien?
Tout est la.
Maintenant, il faut aussi se dire que les lois ne sont pas tres favorables aux salaries au Japon, et que parfois, arriver meme cinq minutes en retard au travail peut etre sanctionne par une retenue sur salaire a hauteur d'une demie-journee de salaire. Donc si deux suicides dans la semaine vous ont fait perdre une journee complete de salaire ainsi que la face en arrivant a votre travail, la compassion devient tout de suite moins evidente.
Il faut toujours comprendre tout dans son contexte, qui n'est pas forcement identique ou seulement proche de celui que nous connaissons en France...

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Sirius

avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 32
Localisation : Nice, Marseille, Paris...(ca dépend du moment)
Nationalite : Français
Loisirs : Architecture, musique, montagne, lecture...
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Ven 13 Oct 2006 - 1:30

Tout cela m'a fait voir ce probleme de différentes manière auquelles je n'avais jamais pensé avant...
Ceci dit William J, ton dernier commentaire se mord la queue (surement volontairement):
Citation :
Donc si deux suicides dans la semaine vous ont fait perdre une journee complete de salaire ainsi que la face en arrivant a votre travail [...]
... on a déjà plus de chance de finir soi-même sous un train qu'en France, ou on aurait tout juste perdu la face...
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Ven 13 Oct 2006 - 9:10

Exact. Il est de fait de notoriete publique, que les lois sociales au Japon sont tres insuffisantes tandis que le Code du Travail est presque toujours favorable a l'entreprise par rapport a son employe. Un exemple ? Toute entreprise a a tout moment la possibilite de muter ses employes aux quatre coins du pays, sans negociation, sans delai ni compensation. On ne compte donc pas le nombre de foyers brises par une telle "flexibilite" dont la charge repose exclusivement sur les epaules du salaries.
Je connais d'ailleurs une grande entreprise (dont je tairai le nom) qui vient (c'est a dire il y a deux semaines a peine) d'apprendre a une dizaine de personnes de son personnel, qu'elles ne travailleraient plus a Tokyo... mais dans un pays du Golf Arabique pour une duree de quatre a cinq ans...
Inutile de vous dire que beaucoup sont effondres, et meme un peu desesperes sur les bords.

Si la France de ces trente dernieres annees a pris un peu trop souvent la mauvaise habitude de marcher a cote de la realite, au Japon au contraire, la realite, on se la prend parfois en pleine poire !

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Kotetsu
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 695
Age : 40
Localisation : Shizuoka Japon
Nationalite : Suisse
Loisirs : JuJutsu Hakko-Ryu, Automobile
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Ven 13 Oct 2006 - 10:22

J'ajouterais que dans la fonction publique c'est pareil. Le père de mon amie ayant un poste assez important au sein de la police s'est vu "déplacé" à maintes rerpises. Seul le cancer de sa femme lui avait permis de rester au même endroit ces 5 dernières années mais comme elle est disparue depuis peu, mon amie m'a confié que son père serait certainement muté ailleurs prochainement...

Travaillant au Japon depuis un moment, je me suis toujours plié aux règles établies. Cependant, j'avoue que je suis bien heureux d'être un étranger "nécessaire" dans les fonctions que j'occupe, ce qui fait qu'on me traite avec un peu plus de considération qu'un employé japonais. Je trouve ça bien étrange en fait et souvent très injuste... Je comprend mieux aujourd'hui que lorsque je me suis mis dans la tête d'étudier le japonais le réel sens de; "shou ga nai"... Plus que de simples mots, une façon de penser parfois (ou d'accepter en tous les cas)...

_________________
http://www.hakkoryu.jp
Warau kado niha fuku kitaru
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hakkoryu.jp
KURISU

avatar

Féminin Nombre de messages : 136
Age : 58
Localisation : Nice
Nationalite : Francaise
Loisirs : lecture, voyage
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Ven 13 Oct 2006 - 14:22

Bonjour,
ce sujet, pourtant présent depuis assez longtemps a retenu mon attention aujourd'hui et j'ai voulu en savoir un peu plus. J'ai consulté surtout des articles scientifiques émanant d'université de médecine, ou de sites gouvernementaux officiels.

J'ai d'abord rapporté le nombre de suicide à la population totale, (taux pour 100 000 habitants) on trouve en France environ 17 suicides contre 24 pour le Japon. Mais en comparant les taux mondiaux on trouve une Lithuanie qui caracole avec plus de 44... sur ce lien un tableau des scores
http://www2.ttcn.ne.jp/~honkawa/2770.html
donc le Japon n'est pas le pays où l'on se suicide le plus mais on a coutume de dire le pays le plus industrialisé où l'on se suicide le plus bof . D'après le tableau c'est surtout le pays qui vient juste après les pays de l'est de l'Europe. En tout état de cause comparer les chiffres entre la France et le Japon en laissant de côté les autres pays n'a pas beaucoup de sens.

On voyant ce tableau (Egypte 0 !!)j'ai bien sûr été amené à me poser la question "on les compte comment les suicides ?"
Sur différents sites français on trouve des chiffres qui varient d'environ 20 % (plus ou moins 2000 suicides par an selon les sources). En rétressissant le champs d'étude on apprend que pour les suicides par toxique dans la région parisienne seule, on observe que seus 68% de ces suicides sont connus des statistiques officielles et 26% pour Paris !
[url]http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=3406042 [/url]
Donc on en oubli des tas !

Comment se suicide-t-on ? le même article classe pour la région parisienne d'abord les toxiques, la pendaison puis le saut dans le vide. Je n'ai pas pu trouver de chose comparable pour Tokyo.
Le ressenti médiatique des modalités de suicide est évidemment très différent, entre un suicide chez soit discret en se pendant ou en avalant des comprimés et entre un désespéré qui balance ses entrailles à tout va dans une station de métro bondée... Le suicide au Japon est il plus public que le suicide bien de chez nous ?

J'ai voulu comparer les suicides urbains entre eux (logique car dans un petit village on n'a pas le métro ni le shinkasen pour se suicider). Le Japon a une population urbaine de 65 % et la France de 75 % , en voyant ça j'ai haussé les sourcils et j'ai trouvé en petits caractères : Il s'agit du pourcentage de la population totale qui vit dans un milieu défini comme urbain. Les définitions peuvent varier. Le plus souvent (sic), les organismes entendent par population urbaine: «toutes les personnes domiciliées dans les villes et les villages d'au moins 1000 habitants, que ces villes et villages soient constitués ou non en municipalités»
http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?langue=fr&codePays=JPN&codeStat=SP.URB.TOTL&codeStat2=x[/url]
....en clair ça veut dire qu'on ne parle pas de la même chose d'un pays à l'autre.

Voila... plus on recherche la façon dont sont obtenus les chiffres plus les comparaisons deviennent chancelantes. J'ai passé toute la matinée à éplucher des articles et j'en viens à douter de tout. Si on "additionne" les incertitudes de mesures et les différentes techniques de mesures ben... on ne sait plus si il y ou non plus de suicides ici ou là.

Ce qui est certain c'est qu'on véhicule l'idée que le Japonais se suicide plus -la facination du seppuku, les scoops à catastrophes : faites "suicide japon"sur google et "suicide france", sur l'un vous obtenez des faits particuliers et des exemples spectaculaires et sur l'autre des chiffres beaucoup plus globaux.
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Ven 13 Oct 2006 - 17:18

Ce que tu dis-la, Kurisu, est d'un interet tout particulier car le doute que tu souleves concernant les chiffres officiels du suicide est valable pour tous les sujets d'etudes et de comparaisons.

Il y a quelques mois par exemple, les resultats d'une grande enquete internationale menee je crois pas une organisation dependante de l'ONU et censee evaluer les niveaux d'education dans les differents pays, avaient ete rendus. Et grande avait ete la surprise devant ce qu'elle faisait ressortir...

Mais il y a toujours des gogo pour prendre pour argent comptant tout ce qu'une presse un peu trop preste et souvent plus a scandales qu'elle ne veut bien l'avouer, s'entete a publier. Or a bien y regarder, on s'appercevait que certains pays ou d'evidence seule une minorite peut acceder a des etudes etaient mieux classes que certains autres ou plus de 90% de la population est tenue de poursuivre des etudes secondaires. Absurde paradoxe... autrement dit, idiotie ou manipulation.

Pareil pour les conditions d'application du test, la facon de reccueillir les resultats nationaux... Sans compter que certaines nations se sont refusees a participer a ce grand test, comme l'Angleterre, et qu'aucune notion ne venait relativiser des chiffres bruts, comme par exemple la difficulte d'apprentissage d'une langue suivant sa complexite.
Il est a ce propos evalue que le francais, par son usage permanent de notions determinantes (tels que les genres, les articles, les pronoms, la valeur du "comptable/incomptable" et bien sur la complexite des conjugaisons et la variete des temps et des modes) represente une langue au bas mot trois fois plus complexe que la langue anglaise. Et il y a bien plus simple encore que la langue anglaise structurellement parlant, comme le japonais par exemple. Ceci dit, dans le japonais, il y a les kanjis....

Je crains qu'a moins de mener des enquetes extremement elaborees et ponderees avec science et honnetete, on en soit assez generalement a comparer des pommes et des poires.

Ce qui arrange bien nombre d'individus appartenant aux "professions d'opinion" (professeurs, journalistes...) qui, en France, se font fort semble-t-il de faire passer le Japon pour un pays de dingues.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Sirius

avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 32
Localisation : Nice, Marseille, Paris...(ca dépend du moment)
Nationalite : Français
Loisirs : Architecture, musique, montagne, lecture...
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Ven 13 Oct 2006 - 20:56

J'ai l'habitude de dire que ce sont les statisticiens qui ont le pouvoir, en tout cas, il est une nouvelle fois établis qu'il peuvent trouver des chiffres en faveur de n'importe quelle cause, et de son contraire !
Tout ca pour dire que vos deux derniers messages m'ont fait comprendre une chose: les chiffres aident donc aussi à vehiculer des préjugés... et le Japon en est une des cibles.

Je voudrais rebondir sur une des informations du MAINICHI SHIMBUN:
Citation :
The largest percentage of people -- 46.1 percent (15,014) -- killed themselves because of poor health.
Comment des problèmes de santés peuvent pousser autant de gens à se tuer ? Cela concerne-t-il uniquement les problèmes graves ? Est-ce parce-que cela les empeche d'aller travailler et donc de vivre convenablement ?

Et puis une question subsidiaire: l'euthanasie est elle un problème d'actualité au Japon ?
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Ven 13 Oct 2006 - 22:18

Effectivement, les problemes de sante peuvent etre aigus au Japon ou les lois sociales, comme je l'ai deja mentionne, ne sont pas des meilleures parmi les pays developpes.

Si dans certaines entreprises, le salaries est grandement pris en charge, conges maladie compris, dans de nombreuses autres PME, la prise de conges maladie est deconseillee, quand ceux-ci ne sont pas tout bonnement inexistants. On imagine donc un employe se casser un membre inferieur et devoir rester a l'hopital trois mois sans salaire et payant un bon 30% des soins de sa poche (la secu nationale japonaise ne rembourse qu'a hauteur de 70% des frais medicaux) s'il n'a pas de bonnes economies, sa situation financiere peut rapidement devenir des plus precaires.
Maintenant, si la maladie est encore plus grave, la c'est carrement la catastrophe car a ce qui est deja rappele ci-dessus se rajoute la possibilite en toute legalite pour l'employeur, de licencier son employe malade, de meme que son employee enceinte.

Je me souviens avoir lu une histoire dechirante dans le journal il y a un an environ, d'un vieux pere qui avait voulu sauver sa famille de la misere en demandant a son fils de "le suicider" en le poussant devant une voiture puisque lui-meme ne se sentait pas capable de s'y precipiter tout seul. Apres de longues et vives protestations, le fils du se resoudre a pousser son pere qui y etait fermement resolu, sous les roues d'une voiture afin de toucher l'assurance pour cet "accident" simule, ce qui se pratique au Japon depuis la fin-Edo, date d'apparition des premieres assurances. Helas, le geste aura attire l'attention de certains temoins qui auront finalement par leur deposition, rendu ce geste horrible et poignant, totalement inutile... Quelle tristesse !


Pour ce qui est de l'euthanasie, la question est certainement debattue mais pas tres souvent sur la place publique. La chose est de toute facon formellement proscrite et disons que si le patient semble incurable, il est dit que les hopitaux savent s'y prendre pour l'amener a retourner (mourir) chez lui...

Si j'en ai l'occasion prochainement, je me renseignerai aupres d'un universitaire specialiste es sciences sociales de mes connaissances, alle justement cet ete en France avec un groupe de ses etudiants, pour se pencher un peu sur le systeme social francais et reflechir a ce qui pourrait etre adapte au Japon afin d'ameliorer le quotidien des gens qui y vivent... Et selon ses propres termes, tout est encore a faire dans son pays.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
ume

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : Tokyo
Nationalite : Francaise
Loisirs : voyage, photo
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Sam 14 Oct 2006 - 11:35

Sirius a écrit:


Et puis une question subsidiaire: l'euthanasie est elle un problème d'actualité au Japon ?

Comment l'euthanasie pourrait-elle d'actualité dans l'empire de l'acharnement thérapeutique ?
Mais la médecine fait des progrés : depuis que les patients paient plus pour leur nourriture, mon beau-père, hospitalisé en psychiatrie depuis une quinzaine d'années, qui était en goutte-à-goutte depuis des années, a soudain retrouvé la faculté de se nourrir normalement...
Revenir en haut Aller en bas
KURISU

avatar

Féminin Nombre de messages : 136
Age : 58
Localisation : Nice
Nationalite : Francaise
Loisirs : lecture, voyage
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Sam 14 Oct 2006 - 12:37

Je me rappelle le film "La ballade à Narayama" qui évoque "l'euthanasie" traditionnelle des personnes âgées. Etait-ce une réalité ? Si cette euthanasie a vraiment existé, elle devrait rendre plus facile la réglementation actuelle ?

Revenir en haut Aller en bas
ume

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : Tokyo
Nationalite : Francaise
Loisirs : voyage, photo
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Sam 14 Oct 2006 - 12:55

Narayama est le film tiré du roman de Fukazawa, qui a lui-même utilisé une vieille légende japonaise très connue.
Il n'y a bien sûr rien de vrai dans cette légende!
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Dim 15 Oct 2006 - 0:58

C'est amusant de voir comme des fictions ou des images chocs peuvent marquer les esprits et "etiquetter" un pays durablement. Et ils sont incomptables en France, ceux qui se sont fait une opinion tres arretee sur le Japon, d'apres ce qu'ils en ont garde comme images apres avoir vu L'empire des sens, La ballade de Narayama, SHOGUN ou Stupeur et tremblements... Des francais qui trouveraient pourtant absurde de ne considerer les Etats-Unis qu'a travers RAMBO, Autant en emporte le vent, Jurassic Park et Les sept mercenaires...

Si l'euthanasie (qui semble etre devenue ces derniers mois une preoccupation de chaque instant chez ceux qui se cherchent de grandes causes pour se sentir vivant, quitte a en gonfler a l'helium) n'a pas ete aussi repandue que la grande fresque d'Imamura peut le laisser croire, le meurtre de nourrissons, en compensation, fut tres pratique au Japon jusqu'a la fin du XIXeme siecle.

Maintenant, le combat du moment, c'est l'euthanasie dont on nous rebat les oreilles, et pas le meurtre de nourrissons... nous zapperons donc ce debat, fautes d'idees preconcues a echanger apres, bien sur, avoir ete dument introduites et ponctuees par les formules magiques de notre temps: Moi, j'veux dire... c'est clair... 'y pas photo.





P.S: mon propos ne s'adresse pas, bien evidemment a KURISU qui a l'intelligence, comme a son habitude, de ne pas tenir une chose pour vraie sans qu'elle n'ait ete serieusement confirmee. L'intervention de KURISU nous aura ainsi permis a Ume et a moi, de dementir le stereotype que surement involontairement, le film d'Imamura aura impose en occident. A la limite, il serait peut-etre meme interessant de creer un jour prochain, une rubrique "Cinema dementi" afin de passer au crible tous les films qui auront vehicule une representation du Japon a l'etranger.... Idee a creuser....

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 77
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Mer 30 Mai 2007 - 20:24

Ces Japonais qui se suicident font couler beaucoup d'encre. Mais pour une fois, ce ne sont pas des écoliers/étudiants qui font grossir le chiffre des statistiques. En effet c'est un ministre et pas n'importe lequel, il s'agit du ministre de l'Agriculture qui s'est donné la mort par pendaison à son domicile. Etait-il surmené ?
Revenir en haut Aller en bas
ume

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : Tokyo
Nationalite : Francaise
Loisirs : voyage, photo
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Jeu 31 Mai 2007 - 12:25

Enfin un ministre qui a su tirer la conclusion logique de ses agissements et prendre ses responsabilités. Il y a quelques centaines d'années, c'était là chose fort courante dans ce pays et je suis tout à fait pour que cela le redevienne...
Revenir en haut Aller en bas
Okojochan

avatar

Féminin Nombre de messages : 239
Localisation : Hamamatsu-Japon
Nationalite : Francaise
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Jeu 7 Juin 2007 - 7:35

Eh bien justement, ce suicide est considéré comme une fuite face aux responsabilités, puisqu'il rendra très difficiles, voire impossibles, les enquêtes concernant les accusations de corruption pesant sur ce ministre.

Et puis à un moment où le pays se mobilise pour inculquer aux jeunes le respect de la vie, y compris celle de leur propre vie, ce geste de la part d'un adulte, qui plus est d'un ministre (du pratiquement jamais vu), est un exemple déplorable.

Peut-être était-il surmené ou déprimé par toutes ces accusations, certes, mais on a fortement l'impression que ce suicide est la meilleure façon qu'il ait trouvée pour "expier" ses agissements, sans avoir à perdre la face devant ses électeurs et tout le Japon, comme ça aurait été le cas s'il avait démissionné.
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Jeu 7 Juin 2007 - 19:22

Extrait du journal de la chaine suisse TSR


Au premier abord, je serais assez tente comme Ume, de me satisfaire du geste ultime par lequel un homme decide de solder une vie de corruption en decidant de s'interdire desormais de souiller la Terre de sa presence.

Helas, les affaires de suicide politique sont souvent bien plus complexes qu'on ne l'imagine et derriere ces sursauts de moralite, se cachent parfois des mains guidees et des chapeaux portes. Dans le cas qui nous occupe actuellement, a savoir l'affaire Matsuoka, rien ne semble plus tenebreux, et l'espece de coagulation, de resserement des rangs qui s'est produit au plus haut niveau de l'Etat juste apres le deces de l'ancien Ministre de l'Agriculture doit inciter a penser que bien plus de politiciens auraient du s'occire si M. Matsuoka ne l'avait pas fait "a temps". D'ailleurs, si la procedure principale s'est eteinte avec le deces de l'accuse comme le signale a juste titre notre nouvelle amie Okojochan, l'affaire n'est pas prete de finir pour autant car le nouveau Ministre de l'Agriculture a peine arrive a son nouveau poste, est a son tour accuse d'avoir trempe dans un systeme de financement politique occulte. Une vraie affaire a tiroirs...


En marge de cette affaire politique, sont tombes les chiffres officiels du nombre de suicides au Japon, les chiffres les plus frais c'est a dire ceux de l'annee 2006: 32.155 soit un petit peu moins qu'en 2005 mais toujours au-dessus des 30.000 personnes. N'epiloguons pas sur cette triste nouvelle, et pour en savoir davantage, reportez-vous sans plus attendre, a l'article paru ce jour dans le quotidien national nippon, le MAINICHI SHIMBUN, ci-dessous.



Suicides top 30,000 for 9th year in a row

The number of people who committed suicide in 2006 slightly declined from the previous year, but topped 30,000 for the ninth year in a row, National Police Agency (NPA) data released on Thursday has shown.

The number of suicides in Japan was 32,155 in 2006, a decline of 397 people, or 1.2 percent, from 2005.

Despite the drop, the number of students and elderly people aged 60 years or older, who committed suicide increased by 2.9 percent and 2.1 percent, respectively.

NPA sources say that school bullying was behind the increase in suicides by students and that poor health or financial problems caused many elderly people to take their own lives.

Yutaka Motohashi, public health professor at Akita University's medical faculty, said that the number of suicides showed serious social problems.

"The number of those who committed suicide slightly dropped, but the issue is still serious," the professor said. "Local governments and communities should try to launch prevention measures such as checking on students' mental health and taking care of bereaved families."

NPA data showed that 11,120 elderly people committed suicide last year, a 2.1 percent increase from 2006, followed by 7,246 people in their 50s and 5,008 people in their 40s. The number of suicides of those under 19 was 623, a 2.5 percent increase.

Of the young people who took their own lives, 14 people were elementary school students, double the figure in 2005.

A total of 177 people who killed themselves at age 19 or younger left suicide notes. Forty-six of them cited health problems as the reason for taking their own lives, followed by 44 people who cited school problems.

Of those who committed suicide aged over 60, 3,485 wrote suicide notes, with 2,073 of them citing health problems. Some 670 killed themselves because of financial difficulties.

By profession, 15,412 of suicidal people were unemployed, while 8,163 were salaried workers.

June 7, 2007

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Okojochan

avatar

Féminin Nombre de messages : 239
Localisation : Hamamatsu-Japon
Nationalite : Francaise
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Suicides au Japon   Ven 8 Juin 2007 - 2:13

年齢別では、前年比2・1%増となった「60歳以上」が1万1120人で全体の34・6%。以下、「50歳代」7246人(同22・5%)▽「40歳代」5008人(同15・6%)▽「30歳代」4497人(同14・0%)-の順。男女別では男性が約7割を占める状況は変わらないが、女性が9342人で前年より330人増加した。

Quelques pourcentages supplémentaires:

34,6% sont des personnes âgées de plus de 60 ans.

22,5% des personnes de la cinquantaine

15,6% des personnes de la quarantaine

14% des personnes de la trentaine.

70% environ sont des hommes.

On note une augmentation de 2,9% des élèves et étudiants, avec 886 victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suicides au Japon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suicides au Japon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Besoin de conseils pour cailles du japon communes.
» prix cailles du japon
» Anémone du Japon
» Lygodium japonicum , fougère grimpante du Japon!
» Oiseau du Japon - Identification

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Actualite (rubrique en libre acces)-
Sauter vers: