Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les contractuels... sous contrat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Les contractuels... sous contrat.   Ven 2 Juin 2006 - 6:18

Fait de Societe s'il en est, il est toujours un debat agite de savoir ce qui decoule de la puissance publique, ou peut-etre remis entre les mains d'entreprises privees. La France dont le "modele social" est grandement paternaliste, s'englue depuis une vingtaine d'annee dans des discussions interminables sur ce qu'il faut-faudrait-faudra privatiser ou pas; chaque declaration d'intention etant d'ailleurs suivie de manifestations et de greves a ralonge, a tord ou a raison.

Le Japon quant a lui, est un pays indeniablement d'economie liberale, d'ou sa recherche constante de l'efficacite en tout domaine, jusqu'a des limites qui posent parfois des questions, et notamment celle-ci: le secteur prive peut-il se substituer au public dans l'application de la Loi ? C'est en tout cas la question que l'on peut se poser depuis hier, 1er juin 2006 puisque c'est a cette date que les contractuels qui sont charges de dresser des contraventions aux vehicules en etat d'infraction aux regles du stationnement automobile public, sont devenus des employes d'entreprises privees.

1578 contractuels prives repartis sur 264 postes de police, ont ainsi ete charges de sillonner les rues de 102 villes du pays a la recherche du contrevenant, mission absolument essentielle pour l'Ordre du Monde, la Securite Civile et la Sante Publique, c'est sur... quoique la France avec ses radars automatiques et bientot ses puces-mouchards cachees dans les plaques d'immatriculation, soit maitresse mondiale dans le domaine de la traque de l'automobiliste indelicat...


Bref, les contractuels japonais sont deja a pied d'oeuvre, et leurs "descentes" fort mediatisees font deja crisser des dents. Appartenant a des entreprises privees, ces agents de "l'ordre stationnier" auront vraissemblablement des objectifs a atteindre pour justifier de leur salaire et de leurs primes. Autant dire que des le debut, ils se sont vus armes de nouveaux dispositifs de dressage des PV, plus rapides et plus impitoyables que jamais. Certains petits rates ont ete constates "a l'allumage" mais dans l'ensemble, les premieres peches ont ete plutot bonnes, ce qui inquiete - et pas qu'un peu - de nombreux quartiers d'amusement et de clubs huppes comme la fameuse rue Namiki de Ginza ou le celebre quartier des plaisirs de Kabukicho a Tokyo.

Pour en savoir davantage, reportez-vous immediatement a l'article paru ce jour dans le quotidien national japonais ASAHI SHIMBUN que voici.




Parking crackdown off to rocky start
A new crackdown on illegal parking carried out by private-sector parking wardens got into gear Thursday, but not without early hiccups.

In some cases, new portable ticketing devices wouldn't work. In others, violators returned to their cars and drove off before parking wardens could figure out how to make the machines print tickets.

The crackdown follows revisions to the Road Traffic Law, which called for parking rules to be more zealously enforced. It also allowed for the work of parking wardens to be farmed out to the private sector.

A total of 1,578 parking wardens around the country employed by 74 contractors started their new jobs in designated districts in busy urban areas and at tourist spots.

They were equipped with ticketing devices and digital cameras for photographing illegally parked vehicles.

The private sector is supplying wardens for 264 police stations, covering 102 cities and towns. In other areas, police will continue to give out parking tickets on their own.

Previously, police officers in charge of traffic would chalk a car that had been illegally parked and ticket it only after a certain period had passed. Under the new system, tickets are issued on the spot.

But things did not go as planned in many places Thursday morning.

In Nagoya, for instance, errors in the system's server meant the portable ticketing devices didn't work.

The problem, which affected 54 of the devices, lasted from 9:30 a.m. until 11:59 a.m., when the error was corrected.

In Kyoto, 52 devices failed to operate for 30 minutes, until repairs were made to the server. Similar failures were reported in Sapporo, Saga, Tokyo, Hiroshima and in Kanagawa and Oita prefectures.

In Yokohama, inexperience with the ticketing devices meant some would-be violators got away.

Kanagawa prefectural police at first estimated that it would take six or seven minutes to process a parking violation, from the time the vehicle was discovered to putting a sticker on the vehicle.

But in some instances, parking wardens fumbling with the new devices took more than 10 minutes to record the data of the vehicles. In the meantime, the drivers returned to their vehicles and drove away.

Elsewhere, people complained that the wardens were too efficient.

In a busy district in Chiba's Chuo Ward, eight parking wardens started their rounds at 10:30 a.m. and fixed violation stickers on illegally parked vehicles.

A restaurant worker said, "I'm totally against this because many customers come by car and they're likely to stay away now."

In another busy area in Saitama, an employee at a florist said the staff sometimes had to park illegally in order to do their jobs.

In Sapporo, police said the number of illegally parked vehicles on Thursday dropped to about one-third of the usual number, probably because the crackdown has been well-publicized.

Th 2nd of june,2006

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 77
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Les contractuels... sous contrat.   Jeu 8 Juin 2006 - 22:29

Eh oui ! C'est ce qui attend les Sociétés qui ne veulent pas mettre de l'ordre dans leurs Administrations. Quand comprendra-t-on que la Fonction Publique est une composante de la Chose Publique ? Puisque la Démocratie démange tant les citoyens qu'attend-on pour y inclure les Administrations ? Il me semble normal qu'un homme (ou une femme) élu dispose des moyens qui lui soient propres pour appliquer son programme. Or on assiste au fait qu'un homme de Gauche dispose de fonctionnaires de Droite, et vice versa. Où seront les vrais résultats au terme de son mandat ? Tandis que si cet homme (ou cette femme) est élu, et avec lui sa cohorte de fonctionnaires, tous motivés par le fait de vouloir appliquer son programme, au terme du mandat, on pourra parfaitement juger de ses résultats et le reconduire ou non.

Il en va en France comme au Japon. Mais la décision japonaise est-elle justifiée ? Car concernant les Contractuels, ils appliquent la Loi, ce qui est réservé à la Police et non aux entreprises privées... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
 
Les contractuels... sous contrat.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chien vendu sous contrat d'élevage
» FLOYD - chiot x staff 9 mois sous contrat de garde
» Double poney Apaloosa a donner sous contrat
» (34) Donne jument SF 20 ans ASMARA, sous contrat GPLV [Will30]
» RENZO labrador remis à l''adoption sous contrat SCB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Actualite (rubrique en libre acces)-
Sauter vers: