Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Medecine au Japon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Medecine au Japon   Mer 18 Oct 2006 - 8:50

Le systeme de sante est tres pousse au Japon sur le plan technique, tout le monde le sait, mais il est egalement de notoriete publique qu'ici, la medecine est depuis l'Epoque Edo davantage regardee comme un commerce specialise, que comme une charge morale, un sacerdoce symbolise en Occident par le serment d'Hypocrate.

Periodiquement, nous parviennent donc des nouvelles plus ou moins agacantes, affligeantes meme qui procedent davantage du manquement individuel, de relachement dans le sens du devoir, que de la technique qui elle, est au point meme si certains medecins, au vu des erreurs grossieres qu'ils commettent, n'auraient jamais du exercer cette profession tres particuliere faite de concentration, de connaissance, de compassion, d'esprit de decision, de rigueur, de dexterite et de remise en question de soi. Un jour ou l'autre, nous aborderons surement le probleme des facultes de medecine, mais pour l'heure, un autre fait divers nous preoccupe et nous demontre que la sante publique et individuelle est parfois au Japon une subtilite qui echappe a nombre de responsables medicaux, moment terrible ou la vie d'une personne ne compte pour rien, quelque-soit le pretexte que l'on invoque pour ne pas avoir a se pencher sur son cas.

Avant-hier donc entre Nara et Nagoya, une jeune femme enceinte a eu besoin de rentrer a l'hopital car son accouchement se faisait imminent, en pleine nuit, au point qu'elle en etait tombee inconsciente. Sa famille a contacte un hopital central qui etait charge de trouver quel etablissement pouvait la recevoir urgemment. Le premier hopital contacte refusa par manque de lit disponible. Le second aussi. Ainsi que le troisieme, le quatrieme, le cinquieme, le sixieme, le septieme, le huitieme, le neuvieme, le dizieme, le onzieme, le douzieme, le treizieme, le quatorzieme, le quinzieme, le seizieme, le dix-septieme, le dix-huitieme... et ce fut enfin apres des heures d'attente et d'angoisse, le dix-neuvieme hopital qui accepta de recevoir la parturiente qui du subir encore une heure de route en ambulance avant la delivrance.

Inutile de dire que la pauvre femme, est morte tout de suite apres l'accouchement par cesarienne. Quelle honte ! Quel scandale pour un pays developpe ! J'espere que des suites seront donnees a cette affaire, et que des peines temporaires de suspension d'exercer seront prononcees a l'encontre de ceux qui se sont comporte comme si la maladie, etait comparable a une demande en electro-menager: non madame, il n'y a plus de PlayStation 3 a Bic Camera... allez voir a Yamada Denki, je crois qu'il leur en reste une ou deux en stock...

Pour tout savoir de cette affaire abominable, voyez l'article publie hier dans le quotidien national japonais MAINICHI SHIMBUN:



Pauvre petit bonhomme qui commence dans
la vie sans maman. Saura-t-il un jour pardonner
a ceux qui jouent avec la vie des autres ?




Pregnant woman rejected at 18 hospitals dies after giving birth

A pregnant woman who fell unconscious and was refused treatment by 18 institutions was finally accepted at a hospital but died shortly after giving birth, it has emerged.

Mika Takasaki, 32, from Gojo, Nara Prefecture, entered Oyodo Hospital in the prefecture on Aug. 7, when she was in her 41st week of pregnancy.

Takasaki had a headache and fell unconscious at about 12:15 a.m. on Aug. 7, according to her family and hospital officials. Nearly 2 hours later, an obstetrician at Oyodo Hospital asked Nara Medical University Hospital to accept Takasaki.

Nara Medical University Hospital is an institution where doctors try to find hospitals that will accept pregnant women and newborn children in critical condition. But Nara Medical University Hospital refused to accept Takasaki, claiming that it had no empty beds.

At about 2:30 a.m. on Aug. 8, doctors at Nara Medical University Hospital asked a Nara Prefecture-run hospital, to treat Takasaki. But the hospital turned them down, saying that its intensive care unit for newborn babies was full.

Two doctors on night duty at Nara Medical University Hospital continued to look for an institution that could accept Takasaki. At about 4:30 a.m. the National Cardiovascular Center in Suita, Osaka Prefecture, said it would accept her, the 19th institution they contacted.

An ambulance spent about one hour transporting Takasaki from Oyodo Hospital to the National Cardiovascular Center, where she arrived at about 6 a.m. on Aug. 8.

Doctors at the center found that Takasaki had suffered a stroke and operated on her brain and delivered a baby boy through a Caesarean section. However, Takasaki died on Aug. 16.

Oyodo Hospital officials explained what happened to Takasaki's family, saying that the obstetrician administered drugs designed to speed up delivery of the baby.

When she complained of a headache, a doctor suspected that she might start having convulsions and gave her drugs to ease the convulsions. A physician pointed out that she might have suffered some brain damage and recommended they carry out a brain scan. But the obstetrician dismissed the physician's suggestion.

"We suspected she might have suffered a stroke. Even if that was true, we're not equipped to treat her," said the director of Oyodo Hospital. "Therefore, we tried to find a hospital that could treat her."

A relative of Takasaki said that Oyodo Hospital, a general hospital, has a brain surgery department, but doesn't keep up with the latest developments in the field. "If she had been handled properly, she'd still be alive," the relative said.

October 17, 2006

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Medecine au Japon   Mer 18 Oct 2006 - 21:16

Finalement, dans la journee, la nouvelle est tombee. La police a lance une enquete (et non diligente des investigations tongue ) pour determiner les circonstances exactes qui ont conduit au refus d'admission par 18 hopitaux de la pauvre Takasaki Mika (32 ans) et donc, a son deces tragique post-partum.

L'enquete criminelle devrait etablir prochainement la responsabilite precise de chaque acteur de ce drame affreux, en vue d'entrainer - je l'espere - quelques condamnations fermes pour non assistance a personne en danger de mort. Selon moi, la profession medicale dans son ensemble devrait meme etre appelee a se pencher sur ce cas qui prouve le relachement manifeste du sens des responsabilites qui devrait pourtant habiter incessamment toute personne diplomee de medecine... Esperons que tout cela serve au moins a provoquer une prise de conscience car il est inadmissible qu'une femme enceinte meure par defaut de soin dans une Societe qui se pretend avancee.

Pour en savoir davantage, reportez-vous a l'article paru ce jour dans le quotidien national nippon, le MAINICHI SHIMBUN que voici:



Police to investigate death of pregnant woman after 18 hospitals refused to treat her

Police have decided to investigate a case where a pregnant woman died after she fell unconscious during treatment at a hospital after 18 institutions refused to treat her.

Mika Takasaki, 32, from Gojo, Nara Prefecture, fell unconscious at Oyodo Hospital in the prefecture on early Aug. 8. As it was not equipped to treat her, the hospital tried to find another institution, but 18 hospitals refused to accept her.

She was eventually accepted by the National Cardiovascular Center in Suita, Osaka Prefecture, at about 6 a.m. on Aug. 8. Doctors at the center deemed that Takasaki had suffered a stroke and operated on her. She gave birth to a baby boy through a Caesarean Section but died on Aug. 16.

When Takasaki fell unconscious at Oyodo Hospital earlier, an obstetrician diagnosed her as having convulsions and administered her drugs.

On Tuesday, Oyodo Hospital officials said that it was a mistake for the obstetrician to deem that Takasaki was having convulsions during child delivery.

Therefore, Nara police will investigate the case on charges of professional negligence resulting in death and will try to find out if the mistake at the hospital led to Takasaki's death or not.

Police will also discuss whether to press charges against the other hospitals that refused to treat Takasaki. Some of them said that they couldn't accept the pregnant woman because they had no available beds.

October 18, 2006

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 77
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Medecine au Japon   Mer 18 Oct 2006 - 23:03

Cette affaire est catastrophique tant pour cette pauvre femme, qui y a perdu la vie, que pour son conjoint et pour son enfant. Mais ne pose-t-elle pas le problème des imprévoyants ? Car enfin, une naissance, cela s'organise, et la parturiente reste suivie dans une clinique, du moins c'est ce qu'il se passe en France. N'est-ce pas la même chose au Japon ?
Par ailleurs, sauf cas particulier, heureusement rare, l'accouchement par césarienne est programmé, quoique dans ce cas l'expulsion du bébé ne pouvait être obtenue par les moyens naturels.
Alors qu'en est-il au Japon?

Pour le reste, la course effrénée à la rentabilité entraîne suppressions de lits, de postes et de moyens. Cela nous attend-il?
Revenir en haut Aller en bas
Stella

avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Localisation : PARIS
Nationalite : Française
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Medecine au Japon   Jeu 19 Oct 2006 - 1:12

Je pense que la césarienne a été utilisée en désespoir de cause pour cette future mère, puisque le temps passé à la recherche d'un hôpital a été trop long et que le bébé était en danger de mort.
Une question se pose tout de même , y a-t-il autant de malades dans les hôpitaux japonais qu'il n'y ait plus de place pour une femme sur le point d'accoucher ?

Ce drame inhumain est d'une grande gravité et d'une grande tristesse aussi. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Medecine au Japon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Medecine au Japon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de conseils pour cailles du japon communes.
» prix cailles du japon
» Anémone du Japon
» Lygodium japonicum , fougère grimpante du Japon!
» Oiseau du Japon - Identification

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Actualite (rubrique en libre acces)-
Sauter vers: