Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les 47 samourais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Les 47 samourais   Mer 31 Jan 2007 - 19:22

Le 14 decembre. Jour marque pour toujours par un evenement dramatique et crucial dans l'imaginaire collectif japonais. Car c'est le 14 decembre de chaque annee, que l'on commemore le drame terrible et magnifique connu ici, sous les noms de 赤穂浪士 ou 元禄赤穂事件, mais actuellement plus familierement de 忠臣蔵 (Kanadehon CHUSHINGURA). En Occident, "Les 47 ronins" ou "Les 47 samourais" selon le gout des traducteurs.


Ce fait divers veridique se deroulant entre le 14 mars 1701 et le 4 fevrier 1703 est un monument historique a lui tout seul, non seulement par la marque imprimee sur la mentalite japonaise, mais egalement par le foisonnement artistique qu'il aura inspire: oeuvres litteraires de toute sorte, estampes par milliers (certains parlent de 3.000 planches differentes !), piece de Bunraku (Kanadehon Chushingura est d'ailleurs le titre de cette peripetie, faite piece), de Kabuki et plus recemment, de films, de telefilms et de series. Sans parler des innombrables gadgets que le marketing moderne aura su produire...


Cet incident tient tout a la fois des Trois Mousquetaires par son cote "aventure a episode" et sa notoriete, et de Don Camillo dans ce sens ou comme lui, Chushingura passe tous les mois de decembre a la television... toujours dans une nouvelle version cependant. Car il s'agit indeniablement d'une oeuvre majeur, pleine d'emotion, de rebondissements et chere au coeur des japonais, et les vedettes du pays voient comme une consecration le privilege d'incarner un jour ou l'autre, l'un des heros de cette histoire. Aussi convient-il de connaitre, ne serait-ce que de loin, ce morceau de culture du Japon reellement incontournable. Et cette fois-ci, le terme est loin d'etre excessif !



Mais en fait, de quoi s'agit-il dans cette aventure ? Je ne vais certainement pas rentrer dans les details, les series televisees s'y risquent d'une annee sur l'autre, et cela donne naissance a des recits occupant parfois cinq a huit heures d'antenne. Oui, vous avez bien lu ! Un vrai conte-marathon, autant pour les acteurs que pour les telespectateurs...
Mais que l'on se rassure, je n'envisage certainement pas de vous infliger une telle epreuve de patience. Simplement, voyons ensemble le theme general.

Voila donc de quoi il retourne en quelques mots.

Courant 1701. Deux seigneurs de la campagne avaient recu l'ordre de preparer une reception officielle, a l'occasion de la presentation des voeux de l'Empereur Higashiyama, au shogun de l'epoque.
Les feudataires Asano et Kamei etaient censes se mettre en quatre pour satisfaire aux exigences d'une telle charge, aussi pour leur permettre d'accomplir leur mission dans les formes, leur avait ete delegue un seigneur de haut rang, Kira, expert en matiere protocolaire.


Helas, ce seigneur Kira se montra d'entree de jeu, extremement meprisant et odieux envers les deux seigneurs locaux, et ne cessa de les humilier sous n'importe quel pretexte. Inutile de preciser, que la pression commencait a monter du cote de ces deux derniers.
Kira, averti du vif mecontentement de Kamei qui en etait presque a preparer son assassinat, su corriger le tir a temps, et se fit plus doux envers lui. Cependant, il continua a se montrer insupportable envers le jeune seigneur Asano pour des raisons troubles et variees. On parle de mepris des petits, mais aussi de pot de vin qu'Asano aurait refuse de verser a Kira, repute etre corrompu jusqu'a l'os... On evoque aussi une histoire de femme convoite par Kira... Mais par-dessus tout, il y a fort a parier que Kira voulait pousser Asano a la faute, afin de le faire tomber et ainsi, obtenir la dissolution de son fief au profit du shogun. Cette pratique etait courante au cours du 18eme siecle car elle valait a l'instigateur de telles manoeuvres, bien des graces et des recompenses pour (mauvais) service rendu.


Quoiqu'il en soit, pour l'heure, Asano n'en pouvait plus. Et ce fut une insulte de trop qui le fit sortir de ses gonds. Il degaina son wakizashi et blessa legerement au front le seigneur Kira qui venait de le pousser a bout.
L'affaire etait desormais irreversible, car il y avait eu crime de lese-majeste (interdiction de degainer son katana dans une enceinte shogunale), pretendue tentative de meurtre sur la personne d'un seigneur de haut-rang, et pire que tout peut-etre... degradation d'une porte coulissante reputee pour sa qualite artistique lors du coup d'eclat.
Le jour-meme, le seigneur Asano fut juge coupable de tout ce que l'on voulut, et fut condamne a s'ouvrir le ventre (seppuku) sur le champ. Aussitot la sentence executee, furent en consequence, confisques son fief, les biens familiaux, et dissout son clan. Le premier lieutenant du defunt Asano, le celebre Ooishi Kuranosuke, se retrouvait des lors sans rien, a la tete de trois cent ronins (samourais sans maitre).

Chushingura par Mizoguchi: Sasano vient de blesser au front, l'infame Kira


Passons les details, mais pour faire simple, sachons que Ooishi Kuranosuke decida peu de temps apres, en compagnie de quarante-sept hommes restes fideles a la memoire d'Asano, de preparer dans l'ombre la vengeance de leur maitre et de son clan... De quoi remplir leur devoir confuceen de fidelite envers leur maitre, vivant ou mort, mais aussi peut-etre, de redresser la maison des Asano et de retrouver leur rang parmi les samourais.
Kira etait helas sur ses gardes, a la fois bien garde et constamment informe par des espions, des moindres faits et gestes des anciens samourais d'Asano; la mission semblait fort compromise. Se rassembler etait se demasquer, et risquer la peine de mort pour complot. Difficile aussi de s'entrainer sans laisser voir que l'on se tenait pret a passer a l'action...

Le fidele d'entre les fideles: Ooishi Kuranosuke pare pour l'action


Chacun des membres de cette conjuration secrete, fit donc en sorte de paraitre vivre a sa guise pendant une bonne annee, les uns devenant d'humbles commercants, d'autres des pochards averes. Au fur et a mesure que les espions de Kira rendaient leurs rapports sur l'etat de decheance des anciens samourais d'Asano, la garde commenca a s'abaisser. Et mieux encore, l'ancienne fiancee de l'un des fideles d'Ooishi Kuranosuke convoitee par Kira, etant devenue sa maitresse par tactique, parvint a faire main-basse sur les plans de son chateau pour les livrer a son ancien amour retrouve par un hasard providentiel. Le puzzle etait deja presque complet.

Planche listant les 47 samourais, datant de l'Epoque Edo


Au point du jour du 14 decembre 1702, Ooishi Kuranosuke et ses hommes etaient fin prets, equipes comme jamais ils ne l'avaient ete, ce qui n'avait pas ete une mince affaire, l'accumulation des armes ayant eu a se faire au compte goutte pour ne pas eveiller les soupcons.
Avec la discretion du chat, cette armee de l'ombre se rendit a la demeure du seigneur Kira (dont les vestiges se trouvent pres de Ryogoku) et dans le vent glacial et la neige, prirent d'assaut la forteresse.
Les resistances furent rudes, mais enfin, Ooishi Kuranosuke put rencontrer Kira: il lui proposat de mourir dignement, par seppuku, mais celui-ci etait pret a tout sauf a cela. Il fut donc execute comme un simple criminel, et sa tete lui fut tranchee a l'aide du couteau qui avait deja servi au seppuku du seigneur Asano, un an auparavant.

Comme on dit, la boucle etait bouclee.

Attaque finale des 47 conjures: presque une prise de la Bastille


- A SUIVRE -



_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
 
Les 47 samourais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» akita catégorisé ?
» Alexandros models
» Les 2 derniers samourais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Rubrique en libre acces pour les non-membres de Japon Ichi-
Sauter vers: