Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Temple de Yasukuni (un 15 aout comme un autre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Temple de Yasukuni (un 15 aout comme un autre)   Mer 31 Jan 2007 - 19:52

Le Premier Ministre Koizumi l'avait annonce, il visiterait le Temple de Yasukuni un 15 aout, jour de la redition japonaise a la fin de la 2eme Guerre Mondiale.
Plusieurs fois durant son mandat de chef du gouvernement - l'un des plus long qu'ait connu le pays dans son Histoire - M. Koizumi s'etait rendu a Yasukuni, ce qui n'avait jamais manque de soulever de violentes protestations de la part de la Chine et des deux Corees comme nous l'avons deja rappele a la rubrique ACTUALITE.

Or jamais depuis la visite si controversee de l'ancien Premier Ministre Nakasone Yasuhiro en 1985, un premier ministre japonais n'avait ose se rendre a Yasukuni un 15 aout, jour de grande tristesse pour certains japonais qui ont vu "leur monde" basculer... Le 15 aout est donc a la fois commemore par ceux qui veulent rendre hommage aux morts pour la Patrie - dont probablement un ou plusieurs de leurs parents - mais aussi par les nationalistes qui trouvent ce jour-la un motif de ralier a eux les decus du Japon modernes ainsi que ceux qui desapprouvent la tutelle americaine. Les deux types de "fideles" du 15 aout ne se vouent pas forcement une franche sympathie les uns les autres, toutes les combinaisons etant possibles. La presse francaise ignore ou feint d'ignorer que Yasukuni peut etre envisage comme la "tombe du soldat inconnu", en toute neutralite politique et prefere relayer le point de vue chinois comme sur d'autres questions touchant aux faits de la 2eme Guerre Mondiale: il faut dire que c'est plus simple, et ca permet de "casser du sucre" sur le dos du Japon qui agace par sa prosperite economique autant qu'elle fascine a plus d'un titre...

Il n'en demeure pas moins vrai que le 15 aout tourne habituellement a la grand-messe des nationalistes japonais, qui se "donnent en spectacle" en arborant parfois des tenues militaires en toute quietude aux abords du Temple de Yasukuni, dont le sens propre est tout de meme de "(temple) de la Terre Paisible"...
La venue de M. Koizumi a 7h00 ce matin, aura peut-etre un peu attire les curieux, mais la foule que vous allez voir plus bas n'a rien d'exceptionnelle pour un 15 aout au Temple de Yasukuni... Qu'on le sache avant de tirer des conclusions hatives.



1) SORTIE DU METRO: STATION KUDANSHITA


Des la station, on tente d'orienter les visiteurs du Temple de Yasukuni par tous les moyens, meme les plus modestes.



D'ailleurs, la queue pour acceder au premier portique du temple pourtant distant de plusieurs centaines de metres de la station, commence pratiquement aux barrieres automatiques...



La police s'est rendu en force au temple, ses abords etant totalement surveilles pour eviter quelque violence que ce soit.



Policiers et anti-Yasukuni se cotoient sans heurt et c'est plutot bien, preuve d'une certaine liberte de parole et d'action au Japon. Parmi les opposants qui distribuent des centaines de tracts et de bulletins d'information, se comptent surtout des chinois et des coreens repartis relativement nombreux de la bouche de metro a l'entree meme du terrain du temple.



La "premiere" entree du temple se distingue au loin, mais deja quelle foule bon sang, quelle foule !


2) ARRIVEE AU TEMPLE DE YASUKUNI


De la station de metro au feu rouge, la rue est truffee d'opposants au Temple de Yasukuni. Une fois que l'on a traverse, la "faune" change de discours.



Nous ne nous attardons pas a ecouter ce qu'ont a dire ces jeunes nationalistes, et posons un pied resolu en direction du portique monumental qui signale l'entree de la terre sacree du temple. Il est deja difficile de prendre une vue significative avec tout ce populo qui descend et qui monte... Apres quelques minutes d'attente, une "fenetre de tir" se produit, et nous en profitons sans trainer. D'ailleurs, a ce moment de la journee, le ciel reste lourd, menacant, se souvenant que quelques heures auparavant seulement, il pleuvait pour la visite du Premier Ministre Koizumi. La meteo hesite, nous pas.



D'entree de jeu, nous tombons sur des preneurs de vue d'une chaine de television. Laquelle ? Ne les derangeons pas si vous le voulez bien...




... leur camion est stationne un peu plus loin, et la, nous decouvrons que ces journalistes font partie du personnel de la chaine publique japonaise NHK.



De fait, si la police est fortement representee sur les lieux de cette commemoration, la gente journalistique est egalement arrivee en nombre et "lourdement equipee" comme le montre cette puissante station mobile d'emission.



Il est vrai que pour un tel evenement, toutes les chaines de reseau national sont la. Ici, Nippon Television...



... et la, TV TOKYO.



Mais ne nous egarons pas et regagnons sans plus tarder l'allee centrale qui mene au corps du temple principal. Et sur notre "droit chemin" retrouve, nous rencontrons une statue haut perchee sur son pied d'estal en fut de canon, que ceux qui suivent regulierement l'Image du Jour connaissent deja (cf. Image du jour du 3 mai 2006 en cliquant ici). Quel succes pour cet ancien Ministre de la Guerre, samourai de bronze, cerne de toute part...



Nous croyions avoir quitte les journalistes, mais on ne peut faire deux pas sans en rencontrer sur sa route, menant des interviews a la volee, l'objectif de la camera presque colle sur le pif des personnes interrogees...



Pendant que les journalistes pigistes s'activent comme des abeilles, ceux de la NHK prennent leur temps pour mieux choisir leur cible... a moins qu'ils ne fassent tout simplement leur "pause syndicale" ?



Ces hommes en uniforme ne sont pas des ouvriers, mais des membres de l'extreme-droite japonaise, de ceux qui sillonnent les rues des grandes villes regulierement a bord de gros camions a megaphones diffusant alternativement professions de foi et chansons para-militaires (a ce propos, connaissiez-vous la chansion originale de Goldorak, tres dans le gout de ces chansons martiales ? Non ? Alors, cliquez ici (sans paroles) et ici pour la chanson avec paroles).



Tout le monde n'est pas en tenue legere d'ete ou en uniforme militaire. Beaucoup ont aussi revetu leurs "habits du dimanche" pour ce 15 aout si lourd de sens et pour certains, de souvenirs douloureux...



Mais voila que reprend la grande kermesse journalistitque. Tout le monde veut - ou se doit de - couvrir l'evenement du jour. De la modeste journaliste inconnue qui travaille dans son coin...



... a la vedette de Nippon Television qui fait son reportage en direct du temple, entouree d'une masse incroyable de badauds la faisant un peu ressembler a une deesse flottant au-dessus de ses adorateurs.



Tandis que la journaliste ci-dessus enregistre ses commentaires, le soleil se leve soudain, comme si un geant avait souleve le couvercle que nous avions au-dessus de la tete. Ca tape sec tout a coup et la buvette "patriotique" est prise d'assaut. Au passage, on remarquera le macaron bleu qui se trouve au centre de la fontaine sur laquelle un sac noir a ete depose. C'est celle du Lion's club qui visiblement, ne desavoue pas totalement le Temple de Yasukuni, au point de le soutenir vraissemblablement par quelques genereuses contributions.



Heureux les legerement couverts. Et on se prend a plaindre M. Koizumi qui avait du, quelques heures plus tot, supporter la lourde chaleur qui regne a Tokyo depuis quelques jours, en queue de pie !



Tout pres de la, un petit attroupement attire notre attention. Des dizaines de personnes de tous ages, hommes comme femmes, sont regroupees en cercle autour d'un vieux musicien jouant de vieux airs en vogue durant la 2eme Guerre Mondiale. Ce qui surprend est cette "communion" de ceux qui chantent a tue-tete des chansons que l'on pourrait croire oubliees depuis belle lurette. Erreur ! Ca chante faux, ca ne joue d'ailleurs pas tres juste, et pourtant, pour un peu tout ce petit monde rentrerait presque en transe... Etonnant.



- A SUIVRE -



_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
 
Temple de Yasukuni (un 15 aout comme un autre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bergère pas comme les autres....
» Sondage : une sortie comme une autre.
» La maison de Massoud
» les rats albinos sont t'il plus sensible?
» Un camping-Car pas comme les autre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Rubrique en libre acces pour les non-membres de Japon Ichi-
Sauter vers: