Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Mer 17 Déc 2008 - 21:24

Malgre de nombreux efforts - sinceres ou de facade ? - deployes par le Japon depuis l'epoque Koizumi pour accueillir davantage de touristes etrangers, et apres un pic rendu possible par une conjoncture favorable (euro fort + yen faible) jusqu'a il y a deux mois, force est de constater que le Japon peine a attirer les gens venus d'ailleurs. Cette annee le nombre d'etrangers s'etant rendus au Japon pour raison touristique a meme catastrophiquement chute de 40% par rapport a l'annee derniere, c'est bien qu'il y a une raison profonde a ce desinteret assez singulier a l'egard d'un pays du G7 repute propre, sur, pratique et a la culture riche et souvent surprenante.

L'explication peut en etre economique. Certes, l'argument du prix du billet d'avion notamment doit imparablement etre mis sur la table, surtout a cause de la "surtaxe petroliere" de ces dernieres annees. Le logement sur place et les transports ne sont pas donnes non plus, meme s'il y a eu de gros efforts de menes (titres de transports a prix forfaitaires pour les non-residents, developpement de chaines d'hotels a prix raisonnables) mais ces raisons sont de tout temps, et auraient meme perdu un peu de leur validite durant toute la periode - longue periode en verite - ou le yens etait flapi et l'euro (pour les ressortissants de l'UE) fort.

La raison ou pour mieux dire les raisons de la bouderie a l'egard du Japon sont peut-etre a chercher du cote des Japonais eux-meme. Moyennement accueillants quoiqu'en disent certains chanceux ou quelques poignees de personnes inconscientes d'etre beneficiaires d'un statut particulier (journalistes, hommes d'affaires de haut niveau, diplomates, artistes, etc.) les Nippons ne sont pas toujours des hotes tres empresses. Cela tient surement a leur facon de vivre (on recoit rarement chez soi au Japon) mais aussi a la crainte de ne pas pouvoir se faire comprendre, et de se retrouver d'entree de jeu dans une "impasse communicative", grande hantise assez largement partagee.
Les Japonais qui sont volontiers sans-gene (mais sans violence ni arrogance, ce qui rend la chose moins perceptible) a l'etranger n'acceptent par ailleurs pas, que les quelques etrangers qui viennent au Japon hors circuits organises (au moins ceux-la sont bien "encadres") se laissent aller a deranger l'entourage, ce en quoi nous ne pouvons que leur donner raison. Mais alors qu'ils se disciplinent eux-meme quand ils visitent les pays tiers. Charite bien ordonnee commence par soi, mais les bonnes manieres aussi devraient partir de soi avant d'etre exigees des autres. Ma longue experience est la pour en attester, mais aussi les nombreux temoignage d'amis Japonais quelquefois eux-meme choques du culot de certains de leurs concitoyens, comme cette dame qui me disait qu'un jour qu'elle se trouvait dans une boutique de luxe parisienne dont je tairai le nom, vit arriver un flot de touristes compatriotes. Une des visiteuses demande a voir un fragile sac a main en peau de grand prix. Elle le palpe, le tourne, le retourne, l'ouvre, le ferme, le rouvre puis le passe a sa voisine qui fait comme elle, et ainsi de suite jusqu'au moment ou tout ce petit monde est parti sans rien acheter (eh oui, il arrive aussi que les Japonais tripotent longuement la marchandise et repartent sans bourse delier). Le sac etait completement couvert de traces de doigts.

Combien de fois ai-je vu de mes yeux vu des Japonais photographier a bout portant au flash des oeuvres dont il etait signale partout qu'elles ne devaient pas etre exposees a pareil traitement ? Combien de Japonais ai-je vu pour ainsi dire pique-niquer sur les marches d'une eglise ? Combien se font des tartines de pate bien gras sur le couvre-lit de leur chambre d'hotel ? Combien m'ont avoue avoir saute la barriere du metro pour "se donner des emotions", choses qu'ils ne feraient jamais de la vie dans leur pays ? Combien enfin en ai-je connu profitant de la spontaneite et de la generosite de Francais bien gentils, mais se debinant a la premiere occasion de rendre la politesse ?

On objectera a cela que la majorite des Japonais est tout au contraire bien polie, volontiers amicale et meme genereuse dans ses largesses. Peut-etre, quoique ceux qui tiennent ce genre de discours soient souvent de ceux qui ne connaissent pas tres bien le Japon, ou qui n'en connaissent a fond qu'un tout petit bout (j'ai d'ailleurs rencontre certains Francais vivant au Japon depuis pres de 30 ans qui n'en connaissaient que quelques quartiers de Tokyo et rien de plus; que valent les commentaires de ce genre d'observateurs ?). Seules des statistiques approfondies pourraient faire apparaitre les proportions, mais comme nous sommes ici entre gens par fibre, favorables au Japon, nous lui accorderons le benefice du doute, et nous rangerons a l'avis general: les Japonais representent dans leur grande majorite, une nation de personnes agreables et courtoises. Point.

Ce qui n'empeche pas une partie d'entre eux, d'etre constituee de rustres et de racistes impenitents. Doit-on fustiger la grande partie au nom de cette petite partie ? Je pense que non, alors pourquoi tant de Japonais se permettent-ils a l'egard des etrangers des commentaires douteux, voire certains comportements que l'on pourrait qualifier d'hostiles ?
C'est rare ! s'ecrieront certains. Et pourtant, avez-vous jamais vu un restaurant, un club, un hotel interdit aux etrangers en France, en Italie, en Angleterre, aux Etats-Unis ? Au Japon, il y en a, j'en ai vu et pas en rase campagne... D'ailleurs le 9 octobre dernier, une enquete ministerielle publiee dans plusieurs quotidiens nationaux (preuve qu'au moins cela est suppose choquer dans la population) revelait que plus de 72% des hotels n'ayant pas recu la visite d'etrangers l'annee passee, n'en souhaitaient pas davantage cette annee au grand dam du gouvernement qui continue de se demener pour ameliorer l'image du pays hors de ses frontieres. Raisons invoquees par ces hoteliers qui au moins ont le courage de la franchise: les etrangers perturbent le service par leur incapacite a se faire comprendre. C'est gai ! Les serveurs francais qui sont si patients avec les si indecis touristes nippons apprecieront...

Derniere avanie en date: l'acces au M.I.N de Tsukiji est desormais interdit, ce que je concois parfaitement dans la mesure ou un endroit pareil, sans cesse sillonne par les trans-palettes, les chariots de tous ordres, se devant de respecter un minimum d'hygiene n'aurait normalement jamais du etre visitable comme un endroit touristique lambda. Mais voila, cela fait des annees que les guides touristiques edites par les organismes officiels designent cet endroit comme un "vaut le detour" tokyoite a l'aide de photos affriolantes et de commentaires enthousiasmants. Resultat d'une telle desinvolture: desormais plusieurs centaines de touristes se pressent tous les matins dans les allees etroites de ce marche aux poissons. Le ras le bol devait bien finir par exploser et ce jour est venu, les employes de Tsukiji viennent d'obtenir l'interdiction pour un mois (au minimum) de penetrer a Tsukiji, plus particulierement a destination des etrangers, cible tres largement designee par nombre d'articles parus dans la presse nationale, mais aussi a la television ou les journaleux se sont fait forts de debusquer de petits semeurs de troubles comme vous allez le constater vous-meme ci-dessous... Vous verrez aussi que le ton employe avec les indesirables est loin d'etre courtois, ce qui bat en breche l'image du Japonais toujours zen, toujours maitre de lui, toujours petri du respect des autres et pret a tout excuser au nom du serein Bouddhisme ou de l'harmonieux Shinto... Un ange passe...




Quant a ceux qui ne croieraient pas l'info, qu'ils se renseignent aupres de leur ambassade, des centaines d'etablissements diplomatiques et hoteliers viennent de recevoir consigne formelle des autorites, de dissuader les etrangers de venir trainer leur objectif photographique du cote de Tsukiji. Ces memes autorites qui, il y a quelques semaines encore, enjoignaient dans toutes leurs brochures ces memes etrangers a "ne pas manquer pareil spectacle". Quelle tarte a la creme !

Une lumiere dans la nuit.
Apres avoir leve un flot de questions en tous sens tant au Japon qu'ailleurs, il semblerait toutefois que la rigueur initiale de l'interdiction ait ete finalement adoucie, ne s'appliquant plus - a verifier - qu'a certaines zones sensibles, notamment la salle des ventes aux encheres. C'est aussi que l'image du pays en prend un coup (un de plus, apres l'affaire NOVA au cours de laquelle plusieurs milliers de professeurs etrangers perdirent leur emploi du jour au lendemain, dont certains recrutes quelques semaines a peine avant l'effondrement de celui qui fut pendant plus de 20 ans le premier groupe d'enseignement linguistique du pays) et que les premiers perdants a cette restriction d'acces... pourraient bien etre les commercants de Tsukiji eux-meme, car 500 touristes par jour, ca rempli sans doute les restaurants du secteur qui ont bien besoin d'une telle manne pour tourner, des le petit matin.
D'ailleurs, voila ce qu'on a pu lire dans le Journal Asahi:
Citation :
Although no formal decision has been made on what to do after Jan. 17, one merchant said, "Considering that tourists have come a long way to see the market, they should be allowed to visit as long as they do not disturb business."
Voila qui me parait plus raisonnable, pour tout le monde.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Kotetsu
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 695
Age : 40
Localisation : Shizuoka Japon
Nationalite : Suisse
Loisirs : JuJutsu Hakko-Ryu, Automobile
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Jeu 18 Déc 2008 - 4:37

Merci pour ce commentaire William.

Je peux concevoir que parfois les japonais ne soient pas les plus accueillants mais la vidéo que tu as posté m'a scandalisé. Pas par le ton qu'on pris les employés mais le comportent des ces petits cons et je pèse mes mots, de touristes, notamment l'arrogant petit roquet (français me semble-t-il) à la fin de la vidéo.

Le marché au poissons n'est pas un parc d'attraction et je doute que ces touriste occidentaux se soient comporté de même dans leur pays. La réaction de ces japonais me parait même modérée car je peux te dire que si j'avais été à leur place, les guignols de la vidéo seraient repartis en piteux état après avoir pris la rouste qu'il méritaient. Pas étonnant que les gaijins ne soient pas les bienvenus avec des comportements pareils. Ils dérangent vraiment des gens qui travaillent et en cas d'accident de plus gros désagréments.

C'est exactement l'exemple des comportements excessifs des touristes en pays étrangers comme j'ai pu en voir dans de nombreux pays où je me suis rendu.

Désolé mais je n'arrive pas à avoir de la peine pour ces "pauvres" étrangers. Quand on se rend dans un autre pays, on fait en sorte de respecter les coutumes, les lois et les gens.

Moi aussi on m'a parfois regardé de travers, on m'a même traité un jour de sale américain arrogant alors que je n'avais rien fait d'autre que d'être là où j'étais. C'est comme ça. Les japonais sont des êtres humains comme les autres, avec leur degré de connerie primaire. Pas de raison que certain d'entre eux se comportent mal à l'étranger comme les exemples que tu cites mais on ne peut comparer le comportement de quelque bourgeoises arrogantes dans une boutique de luxe à Paris et des énergumènes qui prennent un lieu de travail pour un parc d'attraction et constituent un danger.

Je trouve que la mesure de fermer le Tsukiji au visiteurs est plutôt une bonne mesure. Le tourisme n'est pas roi...

_________________
http://www.hakkoryu.jp
Warau kado niha fuku kitaru
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hakkoryu.jp
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Jeu 18 Déc 2008 - 5:30

Pour ce qui est de la video, elle est sans appel meme s'il apparait clairement que le but du montage etait de donner une image scandaleuse du comportement des touristes. On y voit par exemple pele-mele des comportements de dingues comme le type qui leche le thon (combien font cela a votre avis, et pourquoi le type l'a-t-il fait sachant qu'il etait filme ?) mais aussi des "gentils petits couples" qui se photographient devant la marchandise, ce que font tres volontiers nombre de Japonais a l'etranger, sans se demander s'ils ne genent pas ou si leur flash est le bienvenu. Je suis sur que si l'on postait des cameras de France 2 dans certains musees ou certains commerces parisiens, on disposerait en seulement quelques heures de temps d'une belle collection de flashouilleurs contrevenants d'origine nippone (et je ne parle meme pas de ceux qui se livrent a un certain degre d'espionnage)...

Mais c'est effectivement la que se pose la question du tourisme, et surtout, surtout du tourisme de masse. Car le Japon a de longue date ete une destination touristique, mais les voyageurs qui se rendaient alors dans ce pays lointain et cher, ne genaient personnes, bien "concentres" qu'ils etaient dans certains quartiers huppes, descendant dans des hotels de luxe, se deplacant essentiellement en taxi, en voiture de maitre, et souvent pris en charge par un "correspondant" japonais jouant le role de Cicerone et de caution morale aux yeux des autres Japonais.

Or le Japon a voulu jouir lui aussi d'un facile apport de devises etrangeres par le biais du tourisme - indispensable moyen de rencontre des peuples mais aussi insupportable exposition des peuples a la curiosite des autres - et ne s'est jamais pose la question de savoir "quel tourisme" lui conviendrait... Le Japon avait-il donc "tant" besoin de s'ouvrir ? Mais surtout, avait-il raison de vouloir attirer a lui depuis cinq ou six ans des foules d'otaku, rendus fous d'envie a force de promotion de quartiers pour toques comme Akihabara ?

Et puis pardon, mais si personnellement - comme je l'ai dit initialement - je trouve que l'acces au marche aux poissons n'aurait jamais du etre accorde aux simples particuliers, c'est bien les gens des lieux qui ont pu en tirer un benefice financier direct, et bien les autorites de leur pays qui ont fait une propagande intense pour vanter Tsukiji comme un lieu a touristes. C'est comme si on faisait une promotion forcenee et systematique de la visite de l'Assemblee Nationale francaise aupres des touristes potentiels, et qu'on finissait par mettre dehors ces meme touristes sous pretexte qu'ils sont genants.

Le point est donc de savoir qui et pourquoi on a, au Japon, fait de Tsukiji une attraction touristique ! Voila les responsables, avant les petits merdeux que l'on a vu a l'oeuvre dans le precedent reportage. Pour ce qui est du Francais qui y apparait - il a un faux-air Bettencourt, vous ne trouvez pas ? - son visage est desormais connu comme celui d'un intolerable petit sans-gene qui meriterait d'etre renvoye a l'ecole pour y apprendre les bonnes manieres. Mais si cela s'enseignait encore...

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
ITTO



Masculin Nombre de messages : 221
Age : 69
Localisation : seine et marne
Nationalite : Française
Loisirs : Ce forum
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Sam 20 Déc 2008 - 16:10

Le petit roquet soit-disant français se situe à quel moment dans la vidéo?
Revenir en haut Aller en bas
Kotetsu
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 695
Age : 40
Localisation : Shizuoka Japon
Nationalite : Suisse
Loisirs : JuJutsu Hakko-Ryu, Automobile
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Lun 22 Déc 2008 - 11:07

ITTO a écrit:
Le petit roquet soit-disant français se situe à quel moment dans la vidéo?

Regardez la vidéo vous comprendrez tout de suite...

C'est celui qui avec les cheveux longs, arrogant et bête...

_________________
http://www.hakkoryu.jp
Warau kado niha fuku kitaru
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hakkoryu.jp
ITTO



Masculin Nombre de messages : 221
Age : 69
Localisation : seine et marne
Nationalite : Française
Loisirs : Ce forum
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Lun 22 Déc 2008 - 16:56

Désolé je ne parle pas le japonais..........
Prouvez moi que c'est un compatriote,et croyez moi je lui ferai de la pub;au cas ou!
Le style "Betancourt",j'adore le qualificatif!!!!!Je ne suis pas sur que cette famille soit réellement française,mais "bourge de Neuilly"ça c'est sur!Mais on a les meme à Lutry,Montreux ou Nyons!
Je ne cherche à froisser personne,il y a aussi des francophones au Québec!
Moins en Louisiane......
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Mar 23 Déc 2008 - 22:15

Voila pour toi ITTO, si tu as encore des doutes...



_ J'ai enfreint les regles ??!!... Pourquoi ?


En japonais, justement, on appelle ce genre de garcon un poulpe comme cela Arrow

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 77
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Jeu 15 Jan 2009 - 13:49

J'ai connu les mêmes imbéciles, alors que les Halles parisiennent se tenaient au centre de la Capitale. Je travaillais alors dans le quartier et prenais mon service le matin à 7h. Je sortais tôt du métro, et marchais dans des rigoles de sang, évitant de géner les "forts des halles" qui poussaient leurs chariots sanguinolants, tentant d'éviter les noctambules vomis par les restaurants à la mode, et qui s'encanaillaient en marchant dans le sang des bêtes fraîchement abattues. La sottise n'a ni époque, ni nationalité. Elle est due à une mauvaise éducation prodiguée tant par les familles démissionnaires que par des enseignants copains et coquins, généralement soixante-huitards attardés, ou formés par ceux-ci.
Maintenant, les Halles sont à Rungis, à 20 km de Paris. Qui va y traîner ses "guêtres" ? Plus personne. Alors, pourquoi le marché de Tsukiji ne migre pas loin de Tokyo ? J'ai vu son emplacement, mais il était vide de toute activité. J'ai mangé dans un des restaurants du quartier et j'y ai été correctement accueilli. Les restaurants ne perdront pas leur clientèle si le marché aux poissons est délocalisé, car, la nature ayant horreur du vide, le site, après dépollution, sera réattribué à d'autres activités, générant aussi du tourisme.
Pour en revenir à l'absence d'éducation des jeunes se commettant dans le marché, je puis dire que bien des personnes, visitant un Pays qui n'est pas le leur, se comportent avec une absence sidérante de règles de correction élémentaires. Elles ne sont pas jugées par les leurs, même si elles découvrent dans l'oeil de leurs compatriotes, une désapprobation atterrée. Ainsi est faite la personne humaine qui se permet tout ailleurs et ne tolère rien chez elle !
Revenir en haut Aller en bas
Inoue



Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : France
Nationalite : française
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Ven 16 Jan 2009 - 1:55

Citation :
Je travaillais alors dans le quartier et prenais mon service le matin à 7h. Je sortais tôt du métro, et marchais dans des rigoles de sang, évitant de géner les "forts des halles" qui poussaient leurs chariots sanguinolants, tentant d'éviter les noctambules vomis par les restaurants à la mode, et qui s'encanaillaient en marchant dans le sang des bêtes fraîchement abattues.

Très étonnant, on n'a jamais abattu aux halles.
Revenir en haut Aller en bas
Kotetsu
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 695
Age : 40
Localisation : Shizuoka Japon
Nationalite : Suisse
Loisirs : JuJutsu Hakko-Ryu, Automobile
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Ven 16 Jan 2009 - 10:15

Edgar, je bois vos dernières paroles comme du petit lait!

_________________
http://www.hakkoryu.jp
Warau kado niha fuku kitaru
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hakkoryu.jp
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Ven 16 Jan 2009 - 19:36

Inoue a écrit:
Très étonnant, on n'a jamais abattu aux halles.
Je pense qu'il s'agissait de betes encore toute chaudes que l'on venait d'apporter directement des abattoirs de La Villette ou de Vaugirard, ou des gaillards qui n'etaient assurement pas etre des tiedes les avaient refroidi pour le compte.
Or tout le monde sait bien que le compte est bon, et donc que rien ne remplacera jamais la succulente entrecote qui se vendait dans "le ventre de Paris". Un ventre qui avait du coeur... et accessoirement des tripes.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Inoue



Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : France
Nationalite : française
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Sam 17 Jan 2009 - 10:47

Bonjour,

Citation :
Je pense qu'il s'agissait de betes encore toute chaudes que l'on venait d'apporter directement des abattoirs de La Villette ou de Vaugirard, ou des gaillards qui n'etaient assurement pas etre des tiedes les avaient refroidi pour le compte.


Language imagé certes mais très loin de la réalité. Le boeuf fraîchement abattu est inconsommable. Le stress de l'abattage fait très fortement monter le ph de la viande (rigor post mortem) et la rend dure comme du chien. Il faut un minimum de 4 jours pour revenir à un ph acceptable. une bonne viande demande entre 9 et 14 jours de maturation; chose de plus en plus difficile à trouver pour des motifs économiques (coulage).

Revenons au tourisme et aux touristes. Une chose est à voir, ce sont les japonais à l'aiguille du midi
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Sam 17 Jan 2009 - 15:23

Inoue a écrit:
Language imagé certes mais très loin de la réalité.
Nous sommes d'accord.

Inoue a écrit:
Revenons au tourisme et aux touristes.
Nous le sommes encore.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Mer 29 Juil 2009 - 21:37

Jusqu'a recemment le Japon, seconde economie du Monde, pouvait s'enorgueillir de parvenir a subvenir a ses besoins au moyen de sa seule puissance industrielle; il considerait alors le tourisme sur son sol comme une activite purement nationale, domestique, tout le reste ne regardant que l'etranger dans son desir prive de venir a la decouverte de sa culture: le tourisme extra-nippon etait alors souvent vu comme une activite anecdotique a developper "a l'occasion" moins pour des raisons economiques que pour des considerations d'image du Japon sur la scene internationale.

L'acceleration de la crise et certaines pressions internationales poussent cependant depuis quelques annees le gouvernement japonais a regarder la question sous un angle assez different, et plus encore depuis deux ans pour des raisons evidemment economiques, mais bien que de nombreuses campagnes de communication aient ete menees a grands frais dans le sens d'une plus large ouverture du Japon sur l'etranger, force est de constater qu'il y a encore bien des efforts a mener dans plusieurs domaines. Mais la tache est-elle au-dessus des capacites des Japonais qui, trop souvent, s'enferrent dans une auto-satisfaction qui leur bande les yeux. Voyez ainsi cet article du quotidien national MAINICHI SHIMBUN qui n'hesite pas a fletrir la France de facon grossiere et inamicale, tout en se gaussant des qualites presentees comme superieures de la population japonaise a l'egard des touristes etrangers...


Mainichi Shimbun a écrit:
Bumping tourism may be a matter of a fresh look at everyday Japan

The Japanese have been voted the world's best tourists for being clean, polite, quiet, and uncomplaining, according to a study conducted by Internet-based travel agency Expedia, in which hotels around the world were asked to rank the behavior of foreign tourists.

What has been the focus of attention among media outlets around the world, however, is the news that French tourists have come in last, or 27th place. Hotels cited French tourists' behavior of being "cheap, rude, and unwilling to learn the local language" as reasons for their unpopularity. The neutrality of the study is uncertain, but there is no question that French tourists are not very well liked.

Speaking of popularity, the French in France don't have much, either. TripAdvisor.com, a free online travel guide, ranked Paris as "the most unfriendly city in Europe."

While this news may not be worth dwelling over in ordinary times, the number of foreign tourists visiting Paris has plunged as a result of the current recession, and the city has swallowed its pride to embark on a "smile" campaign. The Paris Tourist Board has positioned "smile ambassadors" at tourist information offices around the city, and has called on city residents to welcome foreign tourists with a smile.

In Japan, where the drop in tourism is even more serious than it is in Paris, a "smile campaign" wouldn't do much, since the Japanese are perceived as being well-behaved in the first place. Being quiet and reserved won't attract more visitors, either.

The list of top 10 places to visit in Tokyo created by U.S. weekly news magazine Time is a real eye-opener. It admonishes visitors not to leave the city without seeing the "scramble intersection" in front of Shibuya Station, describing the flow of pedestrians as a box of upturned marbles, and offering the advice that the "organized chaos" can be witnessed from the second floor of a nearby Starbucks.

Things that locals do or see on a daily basis can prove to be the most amusing experiences or sights for visitors. Japan is not just about the shrines, temples, and the electronics district Akihabara. If it's "smiles" that the French could use more of, then perhaps what the Japanese need is the mental flexibility to see new, intriguing discoveries in our everyday surroundings.

By Yoko Fukumoto, Economic News Department - July 24, 2009

On souligne avec gourmandise dans cet article, la mauvaise reputation des touristes francais, mais egalement l'accueil defaillant des Etrangers dans l'Hexagone, opposant sans etat d'ame a cela son diametral oppose, autrement dit des touristes nippons classes parmi les plus polis et les plus agreables du Monde, et un Japon tenu en haute estime pour ses innombrables qualites touristiques. Le trait est deja un peu gros, mais... admettons.

Cependant, c'est ignorer une evidence fondamentale: les statistiques sont souvent comme les sondages politiques, elles font ressortir non pas des realites, mais la teneur de ce que les sondes tiennent pour recevable ou pas. Ainsi le Japon qui est a ce point aimable - nous dit-on - n'a-t-il cependant accueilli que 3.095.000 visiteurs etrangers de janvier a juin 2009, apres une chute de 28,6% par rapport a la meme periode de l'annee derniere (-41,3% pour le seul mois de fevrier) qui n'etait deja pas si glorieuse. Si nous extrapolons ce chiffre sur un an, nous obtenons a peine 6,5 millions de touristes etrangers venus visiter le Japon contre... pres de 80 millions pour cette France decrite a souhait comme un enfer touristique. On aura beau chercher de bonnes raisons, la grippe porcine (apparue pourtant qu'au debut du printemps) et le rencherissement du yen (pourtant objectivement bien moindre que celui de l'euro) notamment, rien de cela ne semble etre de bonne foi.

Ainsi donc, l'auteur de cet article fait-il mine de ne pas comprendre ce qui cloche, comment un pays qu'il tient pour mediocre en tout peut attirer plus de touristes etrangers que ne compte de citoyens sa population, quand son idyllique patrie peine a remplir un petit arrondissement de la Capitale. Au lieu de s'interroger ainsi en vase clos, il serait bien inspire de poser les bonnes questions aux touristes eux-meme, chose qui ne manquerait pas de l'edifier; mais peut-etre sait-il deja tout cela inconsciemment, et prefere-t-il au fond continuer a se bercer d'illusions. Fuite des realites assez courante d'ailleurs car plus supportable que de devoir dresser les conclusions qui s'imposent, puis d'adresser a ses compatriotes les critiques qui fachent mais qui seules, pourraient redresser la barre... apres quelques annees encore de traversee du desert, probablement. Parmi ces suggestions a faire pour ameliorer l'accueil des touristes etrangers, nous ne saurions trop recommander par exemple, qu'on fasse sauter d'urgence toutes ces injustes interdictions photographiques (cliquer ici) qui sont autant de motifs de depit quand on a fait un long et couteux voyage - pour certains LE voyage de leur vie - pour venir se rassasier de vues que l'on imagine par avance innoubliables, et que l'on compte montrer encore et encore a ses proches de retour au pays. Probleme qui ne touche en tout cas pas seulement les touristes, mais egalement nombre de professionnels de la photo qui commencent a denoncer cet etat de fait qui les empeche de faire sereinement leur travail, grogne discrete mais qui finira bien par se faire entendre a la longue, apres quoi on se demandera combien d'argent public il faudra encore depenser pour convaincre les Etrangers que le Japon est un pays fait pour eux...


ANNEXE a propos du recul de la frequentation touristique au Japon:
Citation :
No. of foreign tourists visiting Japan plunges 29% in Jan.-June+

The number of foreign tourists who visited Japan from January to June this year plunged 28.6 percent from a year earlier to 3,095,000, as the global recession and the spread of new influenza affected international travel, according to an estimate released Tuesday by the Japan National Tourism Organization.
By month, the number of foreign visitors marked a drop of 41.3 percent in February from a year earlier, the third-biggest fall ever, partly due to the appreciation of the yen, which made the cost of staying in Japan more expensive.

The number of foreign visitors declined 34.0 percent in May, when the first infection of the new H1N1 strain of influenza A was confirmed in Japan, while it dropped 37.7 percent in June, marking the 11th consecutive month of year-on-year declines, the government-affiliated body said.

By region, the number of tourists from South Korea fell 48.5 percent in the six-month period, while that from Taiwan decreased 37.1 percent and that from Singapore dropped 31.4 percent.

Meanwhile, the organization said that 7,190,000 Japanese traveled abroad between January and June, down 9.1 percent from a year earlier.

In June, the number of Japanese traveling abroad plunged 21.3 percent from a year earlier partly due to the recession, marking the biggest fall since August 2003, when a drop of 22.4 percent was logged amid the outbreak of severe acute respiratory syndrome, or SARS.

July 28, 2009 - Associated Press & Kyodo

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Okojochan

avatar

Féminin Nombre de messages : 239
Localisation : Hamamatsu-Japon
Nationalite : Francaise
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Jeu 30 Juil 2009 - 2:37

Je pense que le plus gros obstacle pour venir au Japon, c'est la distance, le prix des avions et celui des hôtels, sans compter les frais de déplacement dans le pays.

Il faut donc être déjà très motivé pour planifier un tel voyage.

Par contre, ceux qui sont venus une première fois, et ont pu vérifier sur place l'accueil qui leur est fait, la sécurité et la propreté de l'environnement, en plus de l'attrait des sites touristiques, souhaitent fortement y revenir.

Je pense que c'est le premier pas qui est le plus difficile.

Je reconnais qu'à Paris l'accueil laisse souvent à désirer...Mais c'est différent en province, dommage que les Japonais se limitent trop souvent à ne visiter que les grandes capitales ou les sites bondés de touristes.

Le Mainichi Shimbun ne fait que rapporter ce qui se dit ailleurs, à tort ou à raison! Mais je crains bien que tous les Français à l'étranger n'aient pas un comportement aussi irréprochable que ceux qui viennent sur Japon Ichi!
Revenir en haut Aller en bas
Stella

avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Localisation : PARIS
Nationalite : Française
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Ven 31 Juil 2009 - 0:02

Je suis d'accord avec ce que vous écrivez Okojochan, mais j'y ajoute un bémol tout de même.
La dernière fois que je suis venue au Japon , pour Noël 2006, j'ai remarqué le ton péremptoire et le geste sans ménagement des gardes de sécurité à Narita vis à vis des touristes qui étaient poussés vers les services de vérifications des passeports et la sortie. Oui cela m'a choquée car nous sommes des humains et non du bétail! Il y a quand même l'art et la manière de bien faire son travail , sans être brutal !
J'ai aussi noté des petits comportements d'impolitesse volontaires de certaines personnes croisées sur le chemin de l'appartement ou dans des supermarchés, comme pour bien marquer son rejet de l'intrus , même si celui-ci fait preuve de courtoisie et de respect du pays visité.
Que pensez-vous des panneaux d'interdiction d'entrée dans des restaurants ou autres , aux étrangers ? Ca , je ne l'ai jamais vu en France, ce serait d'ailleurs interdit par la loi ! Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Okojochan

avatar

Féminin Nombre de messages : 239
Localisation : Hamamatsu-Japon
Nationalite : Francaise
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Ven 31 Juil 2009 - 3:27

Stella a écrit:

Que pensez-vous des panneaux d'interdiction d'entrée dans des restaurants ou autres , aux étrangers ? Ca , je ne l'ai jamais vu en France, ce serait d'ailleurs interdit par la loi !

Je n'en ai jamais vu non plus au Japon, dans quelle ville en avez-vous vu?
Ce n'est pas du tout courant, croyez-moi, mais j'en ai entendu parler, une Brésilienne a déjà intenté un procès contre une petite bijouterie, interdite aux étrangers après 2 braquages. Elle a gagné le procès, d'ailleurs.

Mais effectivement, au Japon il n'y a pas de lois concernant le racisme, comme on peut en trouver en France. Les Japonais sont donc moins sensibilisés aux problèmes du racisme ou de la discrimination, et nettement moins adeptes que les Français du "politiquement correct" à ce sujet.

Pour ce qui est des comportements à Narita, j'avoue que je n'ai jamais subi ce genre de traitement, mais ces endroits sont un peu particuliers, et à haut stress, surtout en périodes d'affluence.
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Ven 31 Juil 2009 - 7:14

Il est vrai que les forces de l'ordre japonaises sont en regle generale autrement plus courtoises que celles que l'on trouve dans d'autres pays - j'ai en memoire quelques anecdotes pas piquees des vers concernant certains representants de la loi tricolores - mais il est vrai que les controles se font essentiellement au facies. Je n'ai pour ma part jamais, au grand jamais ete controle d'une facon ou d'une autre par la police depuis que j'habite au Japon. A l'inverse, un de mes amis francais a quant a lui ete controle plusieurs fois en se promenant a Tokyo, notamment au moment du sommet du G7/G8 qui s'etait deroule a Hokkaido il y a un ou deux ans. Il m'a dit avoir ete traite a cette occasion avec politesse mais avec aussi un peu de raideur bien que n'ayant rien a se reprocher.

Ce que l'on vit personnellement modele notre perception des choses, et si mon ami ne m'avait rien dit, j'aurais effectivement continue de penser que les controles "a barbare" menes a l'encontre de certains Etrangers, etaient de la fumisterie. Or apres avoir discute de ce sujet avec quelques Etrangers, je n'en suis plus tres sur...

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
ume

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : Tokyo
Nationalite : Francaise
Loisirs : voyage, photo
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Ven 31 Juil 2009 - 15:07

Je crois qu'il faut tempérer nos expériences, ou manques d'expérience, en les relativisant. Si je me réfère à mon dernier voyage en France, le mois dernier... la police des frontières à Roissy, bien que non souriante, il n'était que 7 heures du matin et les Français sont rarement souriants à cette heure-là, a été plus courtoise que les gardes de sécurité? de Narita à mon retour, à la même heure... qui aboyaient littéralement pour envoyer les passagers, aussi bien japonais qu'étrangers, vers leurs lignes respectives pour le contrôle des passeports.
Des établissements interdits aux étrangers, il y en a, principalement des bars à hôtesses (sic) car on ne veut pas mélanger les sidas... et les onsen parce que les étrangers deviennent fous quand ils voient 3 générations de femmes japonaises laver le dos de la génération précédente... surtout quand ils ont bu un coup (ou plusieurs) de trop.
Qu'est-ce que cela veut dire ? Que les Japonais sont racistes ? Probablement. Que les Français ne sont pas racistes ? Probablement pas...
Revenir en haut Aller en bas
Stella

avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Localisation : PARIS
Nationalite : Française
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Mer 5 Aoû 2009 - 0:04

Une chose est sûre c'est que le comportement de certaines personnes accréditées , qu'elles soient Japonaises ou Françaises, prouve une méfiance, une certaine hostilité flagrante vis à vis des étrangers en transit ou qui vivent sur le territoire.
Je sais par expérience qu'il existe des Français sans-gênes , profiteurs et grossiers . Est-ce une raison pour nous mettre tous dans le même panier ?
J'en ai vu des Allemands, des Espagnols , des Chinois et autres que je n'ai pas le temps de citer , qui se comportent avec arrogance, comme en pays conquis , un peu partout en France et à l'Etranger!
Hé bien est-ce une raison pour mépriser ceux qui respectent les pays visités ou dans lesquels ils vivent en toute discrétion et honnêteté ?!
Nous vivons une époque de violences (la TV n'arrange pas les choses!) et les sociétés doivent tout faire pour en sortir , sinon le monde basculera encore une fois dans une guerre sans merci, Hélas!! Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Kotetsu
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 695
Age : 40
Localisation : Shizuoka Japon
Nationalite : Suisse
Loisirs : JuJutsu Hakko-Ryu, Automobile
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   Dim 9 Aoû 2009 - 12:18

Pour rebondir sur les quelques messages précédents, je peux aussi témoigner après avoir été contrôlé quelques fois. Un jour je circulais en ville de Shizuoka à la recherche d'une place de parc. Dans ma petite voiture se trouvaient deux clients français de passage dans la ville et un ami du Bangladesh. Evidemment notre attelage a attiré l'attention de quelques policiers à bicyclette qui nous ont contrôlé d'abord un peu sèchement puis au fil de la conversation, le "chef" ayant constaté mon statut marital et mon titre de résidence au Japon s'est révélé être tout ce qu'il y a de charmant.

Je pense qu'il est facile de se victimiser "juste parce qu'on est étranger". Un policier c'est un policier et il n'est pas là non plus pour servir le thé.

Par contre, rentrant moi-même ce matin même de Bali, j'ai constaté à nouveau un phénomène récurent au contrôle des passeports.

Trois zones: Japonais, persones avec visa de ré-emtrée ou titre de séjour permanent et Etrangers.

Comme toujours, les guichets de la zone destinée aux Japonais sont pratiquement tous en service mais du côté destiné aux étrangers, la plupart sont fermés et le traffic prends 10 fois plus de temps. Pour ma prt je me suis retrouvé aux seul et unique guichet pour les visas de re-entrée et je suis quand même passé bien après mon épouse qui, malgré la foule côté "Japonais" a dû m'attendre de l'autre côté.

J'aurais dit que c'était un concours de circonstance mais avant de venir m'installer au Japon j'y suis venu régulièrement depuis une bonne dizaine d'année et j'ai constaté ce phénomène à chaque fois. Si l'on ajoute les nouvelles mesures de sécurité imposant à tous les étrangers avec visas ou pas de se faire prendre le portrait et les empreintes à chaque passage, ce qui n'est pas imposé aux citoyens japonais (ce que je comprends et accepte que l'on soit bien d'accord) et qui ralentit d'autant un processus déjà fort fastidieux, on peut tout de même s'interroger sur le pourquoi du comment de cette organisation toute particulière.

_________________
http://www.hakkoryu.jp
Warau kado niha fuku kitaru
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hakkoryu.jp
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays   

Revenir en haut Aller en bas
 
Japon et tourisme : la difficile (seconde) ouverture du pays
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assemblée générale tourisme
» Guppys "blue japan" dans 54L ?
» ZEBCO EUROPE 2013
» L'ouverture de la frontière entre la Turquie et la Syrie propice au tourisme
» Dépose, Ouverture et réglage d'un mandrin Camlock (Tour)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Tourisme & visites-
Sauter vers: