Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La crise au Japon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kotetsu
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 695
Age : 40
Localisation : Shizuoka Japon
Nationalite : Suisse
Loisirs : JuJutsu Hakko-Ryu, Automobile
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: La crise au Japon   Jeu 5 Mar 2009 - 10:16

J'ouvre ici un nouveau fil de discussion à propos de la crise après avoir visionné l'émission "C dans l'air" diffusée sur France 5. Pour une fois le sujet est traité à mon sens de manière assez juste et objective bien que l'on puisse toujours trouver à redire, dans mon cas je me contenterai de partager ce programme avec vous, chacun en tirera ses conclusions:



Merci à William pour le coup de main en ce qui concerne l'hébergement de la vidéo.

_________________
http://www.hakkoryu.jp
Warau kado niha fuku kitaru
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hakkoryu.jp
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Jeu 5 Mar 2009 - 12:28

De rien l'ami.

J'ai commence a regarder ladite emission et je trouve qu'il s'agit-la d'une bonne base de reflexion sur ce sujet grave, helas pretexte par ailleurs a toutes sortes de divagations. Il suffit de parcourir ce que certains peuvent proferer ici et la sur la question de la crise economique au Japon, pour se rendre compte que les avis les plus extremes trouvent ici matiere a se debrider, du nippo-gogo beat au nippophobe assume. Ces points de vue le plus souvent depourvus de la moindre base solide car developpes par des personnes n'ayant jamais - ou a peine - pose un orteil au Japon, loin de faire avancer le "schmilblick" ne font que s'entrechoquer avec un fracas qui empeche la petite voix de la raison et de la science de se faire entendre. Ce ne sera (je l'espere) pas le cas ici, par consequent si vous avez des questions, les residents du Japon pourront essayer d'y repondre en toute connaissance de cause et dans la limite de leurs capacites.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Kotetsu
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 695
Age : 40
Localisation : Shizuoka Japon
Nationalite : Suisse
Loisirs : JuJutsu Hakko-Ryu, Automobile
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Jeu 5 Mar 2009 - 14:02

Je ne pourrai pas poser de raisonnement philosophique mais moi en tant que businessman dans le domaine de l'import-export, je vis la crise au quotidien et me la suis mangée dans les dents comme on dit.

Le reportage explique des éléments importants, à savoir que tout s'est arrêté en même temps. Je travaille moi-même dans un secteur lié de près à l'automobile, domaine qui se porte au plus mal en ce moment. Le yen atrocement élevé nous pénalise énormément et il arrive même que certaines filiales de groupes japonais basé aux Etats-Unis vendent des pièces japonaises au Européens moins cher que les maisons mères nippones, ce qui est tout de même un comble.

Dans tout ce marasme, la seule solution que nous sommes en mesure de proposer c'est un service à la japonaise, aussi efficace et complet que possible.

Je pense que cette crise fera aussi un certain ménage et que la plupart des entreprises au management approximatif se verront disparaitre. Cela au moins pourrait être considéré comme un élément positif.

Le Japon a cette fabuleuse capacité à se relever, encore et encore, malgré les coups de bambou. Je crois en ce pays qui est désormais le mine mais je m'inquiète aussi comme tout citoyen. Nous-même avons du licencier deux temporaires et ce ne fut pas avec plaisir.

Espérons simplement que le yen redescende et que le Japon se remette à exporter rapidement afin que les entreprises embauchent de nouveau.

_________________
http://www.hakkoryu.jp
Warau kado niha fuku kitaru
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hakkoryu.jp
Oyabun
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 93
Localisation : Au-dessus des nuages !
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Dim 22 Mar 2009 - 22:46

J'avoue être un peu étonné que personne n'ait rien à dire sur la crise et ses effets visibles au Japon à l'occasion de ce lien de discussion fort judicieusement ouvert par Kotetsu.

Alors histoire de relancer un peu la machine, voici une image qui se passe presque de commentaires, présentant une marche de travailleurs émigrés dont beaucoup ont été "proprement" virés dès la fin 2008, avec juste leurs yeux pour pleurer.




La photo tirée du quotidien Mainichi Shimbun représente déjà sans en avoir l'air, un bien bel effort de compassion à l'égard des travailleurs émigrés vidés par milliers en quelques semaines comme des malpropres, notamment du côté d'Osaka et de Nagoya ces derniers mois. Des malheureux dont se contrefiche grandement l'ensemble de la population japonaise - où sont donc les politiciens, les syndicalistes, les associations et les vedettes et leurs combats humanitaires, au Japon ? - qui estime souvent sérieusement que l'étranger, aussi rare qu'il puisse être au Japon, est par nature quelqu'un qui n'a pas à s'incruster: les Japonais détestent les pique-assiettes.

Le problème est que ces pique-assiettes-là, sont en réalité un peu les boulangers de la fable de Fernand Raynaud. Quant à l'effet que ne manquera pas de produire la mise à la réforme de ces dizaines de milliers de travailleurs sud-américains, en sus du scandale du naufrage de l'école de langues NOVA il y a presque deux ans de cela (effroyable débâcle où des milliers de professeurs avaient tout perdu du jour au lendemain et dont certains ont basculé dans l'état de SDF en dépit de leur niveau d'étude supérieur, abandonnés à eux-même par l'administration, parfois jetés hors de leur logement par des hommes de main, devant donner des leçons en échange de bols de nouilles pour survivre... Tout cela n'avait certes pas fait une ligne dans les journaux français, mais les médias britanniques, américains et australiens qui eux font leur boulot, ne s'étaient pas privés de couvrir l'insulte faite à leurs ressortissants) je vous laisse l'imaginer.

Qu'on ne s'étonne donc pas outre mesure de la mauvaise image que le Japon commence à avoir de plus en plus sur la scène internationale, une image qui ne devrait que se déteriorer encore un peu plus au fil des prochains mois, alors que davantage d'étrangers verront prioritairement leur poste supprimé, sous un pretexte ou sous un autre.

Première leçon de réalisme diplomatique au profit du Ministère des Affaires Etrangères du Japon: rien ne sert de perdre son énergie en contorsions gracieuses et en menues concessions dans les couloirs de l'ONU ou dans les salons huppés où se réunissent présidents et ambassadeurs, si dans le même temps on apporte chez soi la preuve quotidienne que l'on ne respecte pas les règles communes. C'est comme faire une promesse à ses voisins, rentrer chez soi, puis ouvrir en grand les fenêtres en hurlant "je les ai bien eus" !

_________________
Kaze ga fukeba, okeya ga mokaru
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 77
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Ven 1 Mai 2009 - 14:29

Les dominos continuent à tomber. Les grands de ce monde, je veux parler des grandes sociétés internationales, tremblent sur leur base. Ils doivent se demander jusqu'où les contribuables de la planète accepteront de les sauver, comme ils sauvent les banques, sans qu'on leur demande leur avis, bien entendu ! Hier c'était au tour de Chrysler, société majeure du monde automobile qui demandait à être placée sous la protection de la Loi sur les faillites et autres dépôts de bilans, ce qui entraînera un nouveau lot de faillites de sous-traitants impayés et privés de débouchés !
Les contribuabbles japonais seront-ils aussi mis à contribution ?
L'inquiétude est grande dans le monde et la nouvelle affaire du virus AH1N1 n'est peut-être pas là par hasard !
Grippe porcine, nous dit-on, mais on se demande si en fait cette grippe touche réellement le monde porcin. Très inquiétant c ette affaire. Mais, elle a des effets d'informations suerprenants. La télévision française nous a montré des images d'élevages qu'on ne s'attendait pas à voir dans ces Pays. Deux de ceux-ci, dont la tradition religieuse stricte interdit tout contact avec les cochons, vivants ou morts, craignent pour leurs élevages intensifs: il s'agit en particulier de l'Egypte ! Ce Pays se comporte comme ceux du "triangle d'or" ou comme la Colombie qui produisent des produits illicites, chez eux, pour la consommation des autres. Est-ce moral ?
En tous cas, après avoir privé les population de travail et de revenus, va-t-on les priver d'air, puisque ce virus AH1N1 se propage dans celui-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Sam 6 Juin 2009 - 22:55

Nouvelle hilarante s'il en est. Le Japon dont on nous a dit en France qu'il s'agissait d'un possible "second foyer" de diffusion de la grippe porcine, ce pays dont on nous repetait tous les jours qu'il ne devait sa survie qu'au grand nombre de citoyens portant d'un bout a l'autre de la journee, un masque chirurgical sur le nez... eh bien ce pays-ci en si grand peril, demande desormais a corps et a cri que soit proclamee la fin de l'alerte sanitaire, peu de nouveau cas ayant ete enregistres dernierement, et tous ceux precedemment declares atteint ayant deja recouvre la sante. C'est comme ca, le bobard a fait "pssitt !" comme aurait dit l'ancien President Chirac. Mais la bete bouge encore: le Ministre de la sante publique, Monsieur Masuzoe, prefere en effet avant toute chose, recevoir le feu vert de l'Organisation Mondiale de la Sante. Ne cherchez pas plus loin qui a orchestre toute cette fumisterie.

Pour en savoir davantage, reportez-vous sans plus tarder a l'article paru ce jour dans le quotidien nippon de langue anglaise The Japan Times:


Pressure mounts to declare end to H1N1 outbreak

Local and central government health authorities appeared split Friday over whether the country should declare an end to the outbreak of H1N1 swine flu.

Although experts in Osaka Prefecture said the outbreak is almost over, the government is showing reluctance to declare an end to the outbreak.

An Osaka panel of medical experts said Thursday the spread of swine flu in the prefecture has almost subsided, as few new cases have been found during the past week and most people who contracted H1N1 influenza have already recovered.

Given the panel's view, the prefecture is now waiting for Gov. Toru Hashimoto to make his final decision.

But Osaka's move was dismissed Friday by the government, with Chief Cabinet Secretary Takeo Kawamura saying the country is not yet in a situation to declare an end to the swine flu outbreak.

Health minister Yoichi Masuzoe also said Japan should closely watch how the World Health Organization assesses the global spread of swine flu in the coming weeks, adding that Japan will take steps in line with the WHO's policies.

But there were different views even within the Cabinet.

Transport minister Kazuyoshi Kaneko, who oversees the tourism industry, brought up the issue in a Cabinet meeting Friday morning and told other ministers that tourism businesses in the Kansai region have been hit hard by an increasing number of cancellations following the H1N1 outbreak last month.

"I wonder if it is appropriate for the government to just watch what happens" to the local tourism industry, Kaneko told the meeting, suggesting the Cabinet swiftly declare an end to the flu outbreak and encourage tourists to visit Kansai again.

On Friday, the tourism industry in Kyoto, impatient with the government's reluctance to declare an end to the outbreak, made the Okoshiyasu Declaration to help bring back tourists.

For many tourists, the well-known phrase in the Kyoto dialect, meaning "Please come," is most associated with well-dressed geisha and "maiko" ladies politely soliciting customers to visit the ancient capital.

Kyoto Gov. Keiji Yamada has also petitioned the government this week for action against the sharp plunge in tourism revenues weighing on the Kansai economy.

The swine flu outbreak has affected not only the local tourism industry but also school education.

The Osaka Municipal Government has said it will shorten summer vacations at city-run kindergartens, elementary and junior high schools, as well as special-needs schools, by five days from Aug. 26-31, to catch up with class schedules that have fallen behind following school closures due to the H1N1 outbreak.

Mayor Kunio Hiramatsu said the shortening of summer breaks is "the first case in the history of the city education and a once-in-a-century type of incident."

According to the city, the closure caused a shortfall of 20 to 24 class hours for elementary schools and 25 class hours for junior high schools.

Saturday, June 6, 2009

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 77
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Dim 7 Juin 2009 - 1:25

Comme d'habitude les crises arrivent, se superposent aux précédentes et sont en attente de la suivante. Mais les crises précédentes sont-elles résolues? Pas que je sache. A moins qu'elles n'aient émergé que pour occuper le terrain, et faire penser à autre chose. Ainsi, le Japon, d'un côté presse de siffler la fin de la "récréation" alors que le siffleur attend les ordres. Qui va m'expliquer que "charbonnier étant maître chez lui" pourquoi attendrait-il qu'on vienne lui dire ce qu'il doit faire? Le Japon serait-il entré dans l'Union Europeenne qu'il doive se plier au diktat des étrangers ?
Revenir en haut Aller en bas
ITTO



Masculin Nombre de messages : 221
Age : 69
Localisation : seine et marne
Nationalite : Française
Loisirs : Ce forum
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Dim 7 Juin 2009 - 10:21

Le Japon, petit frère cadet de l'Uncle Sam, depend de qui, économiquement et politiquement ???????
Revenir en haut Aller en bas
Stella

avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Localisation : PARIS
Nationalite : Française
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Dim 30 Aoû 2009 - 21:01

Les Japonais viennent de voter et d'élire un politicien issu d'une vieille famille de politiques ( lui aussi !).
Mr Yukio Hatoyama , du PDJ , a 62 ans et sera nommé 1er ministre par Le Parlement d'ici 2 semaines.
Y aura t'il des changements (en bien !) pour le pays comme il l'a promis ? Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Dim 30 Aoû 2009 - 22:04

Bonne question, Stella, que se posent nombre d'electeurs, ce soir. Entre espoir d'un avenir meilleur et croyance au Pere Noel, tout l'eventail des sentiments humain est represente, surtout que le programme du PDJ etait des plus enthousiasmant. En voici d'ailleurs les grandes lignes, que nous avons trouve en francais sur 20 Minutes !




Politique étrangère:
- Plus grande autonomie vis-à-vis des Etats-Unis et renforcement de la présence japonaise sur la scène internationale, sans remise en cause de l'alliance de sécurité nippo-américaine.
- Réduction à terme du nombre de bases et de soldats américains (environ 47.000 actuellement).
- Développement des relations avec la Chine, la Corée du Sud et l'Asie en général.
- Tentative de règlement du différend territorial avec la Russie à propos des Kouriles, îles situées au nord de l'archipel et occupées par Moscou depuis 1945.

Economie:
- Gel jusqu'en 2013 de toute hausse de la taxe sur la consommation (5%).
- Diminution de 18 à 11% de l'impôt sur les petites et moyennes entreprises.
- Suppression des péages d'autoroutes et réduction des taxes sur l'essence.
- Gel de la réforme de la Poste (services postaux, banque et assurance).

Social:
- Augmentation du salaire minimum jusqu'à 1.000 yens de l'heure (7,4 euros).
- Création d'une allocation de 100.000 yens par mois (740 euros) pour les sans-emploi ayant épuisé leurs droits au chômage et suivant une formation.
- Interdiction de l'intérim dans les usines.

Famille et éducation:
- Allocation de 26.000 yens par mois (190 euros) et par enfant jusqu'à sa sortie du collège, augmentation de la prime à la naissance à 550.000 yens (4.000 euros).
- Aide financière aux familles monoparentales.
- Gratuité des frais de scolarité dans l'enseignement secondaire public.

Retraites:
- Création d'une «retraite minimum garantie» de 70.000 yens par mois (520 euros).
- Réduction d'impôts pour les retraités.
- Suppression d'une réforme impopulaire qui avait augmenté les frais médicaux pour les plus de 75 ans.

Réforme de l’Etat:
- Arrêt des chantiers publics inutiles et coûteux, réduction de 20% des frais de personnels de l'Etat et des subventions aux institutions semi-publiques.
- Suppression de 80 sièges de députés sur 480.
- Interdiction des dons des entreprises aux partis politiques.
- Décentralisation et réduction des prérogatives des bureaucrates au profit des collectivités locales et des élus.

Environnement:
- Réduction de 25% des émissions de gaz à effet de serre du Japon d'ici à 2020 par rapport à 1990, création d'un marché au carbone.


Maintenant que Yukio Hatoyama et son parti ont les pleins pouvoirs a la Chambre basse comme a la Chambre haute de la Diete japonaise, tous les espoirs sont permis, ou tous les espoirs seront decus. Nous verrons bien de quoi il retourne des les premiers mois, mais en attendant: feu vert aux reformes !



_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Ven 11 Sep 2009 - 21:44

Si l'evenement politique qu'aura ete la victoire du PDJ sur le PLD continue de vous interesser et que vous vous posez des questions sur ceci ou cela sans avoir pu trouver jusqu'ici une analyse valable sur ce tournant politique qui ne peut etre pris ni compris au pied leve, vous trouverez sans doute grand interet dans une emission de plus d'une heure que nous vous soumettons ce jour, a toutes fins utiles.

Vous retrouverez dans ce numero de C dans l'air certains experts du Japon bien connus deja vus dans de precedents numeros consacres a ce pays et je dois dire que pour une fois, les echanges ont ete de bon niveau et tres eclairants pour celui ou celle qui decouvrent un peu les meandres de la politique japonaise de notre epoque. Bon visionnage donc !


Pour ouvrir la page ou se trouve la video: cliquer ici

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Stella

avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Localisation : PARIS
Nationalite : Française
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Sam 12 Sep 2009 - 11:27

Merci William pour le conseil et la vidéo . Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 77
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: La crise au Japon   Sam 12 Sep 2009 - 17:01

Il est évident que cette émission nous intéresse, mais que valent les supputations, même fondées, des spécialistes de la Chose japonaise, au regard de la vie au jour le jour de ceux qui résident au Japon et qui reçoivent de plein fouet les bonnes (rares) et les mauvaises (fréquentes) décisions de ceux qui nous font danser comme ils sifflent !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La crise au Japon   

Revenir en haut Aller en bas
 
La crise au Japon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fukushima : gestion de la crise
» Conflit Chine Japon
» Calopsitte morte d'une crise cardiaque
» Besoin de conseils pour cailles du japon communes.
» prix cailles du japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Actualite (rubrique en libre acces)-
Sauter vers: