Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dangereuses turbulences pour J.A.L

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Dangereuses turbulences pour J.A.L   Mar 19 Jan 2010 - 19:35

Dans quoi pouvais-je mettre ce sujet ? Dans la rubrique "Actualites", dans "Technologies" ou "Societe" ? A vrai dire, dans chacune d'elle ce dont nous allons parler aurait pu trouver sa place. Mais c'est finalement dans "Divers" que nous allons parler du mauvais presage que la vue d'un oiseau de malheur a annonce, a juste titre comme nous allons le constater.



En effet, c'est en me promenant le long des golfs clairs qu'un Boeing m'a soudain rase la tete - ou peu s'en fallait - au point que j'ai un instant cru qu'il allait foncer droit dans les immeubles de verre qui se confondaient si dangereusement avec le ciel.
L'instant de frayeur passe, je repensais a la scene a laquelle je venais d'assister, et trouvai soudain le presage mauvais car, eh oui, il s'agissait bien d'un avion de la compagnie Japan Air Line (J.A.L). Le lendemain, je me precipitai a la Bourse de Tokyo (T.E.S) ou une activite febrile laissait transparaitre que quelque chose de grave se passait, la sous nos yeux.




La Bourse de Tokyo en fin de seance: le trou d'air ne fait que commencer

Les echanges d'actions semblaient s'emballer, et pas moins de 30% de la valeur totale des echanges de la journee virevoltaient, passaient d'une main a une autre. Les actions de J.A.L se vendaient pour une bouchee de pain, se rachetaient a 7 yens pour se revendre quelques minutes plus tard a 9. La folie. L'ancienne compagnie aerienne nationale vivaient en fait ses derniers instants tandis qu'a la cloture, l'action terminait a 5 yens. Meme pas le prix "du papier et de l'encre".




Trop tard pour miser, de toute facon rien ne va plus !

Cette compagnie qui possede pas moins de 279 avions, dessert 59 aeroports regionaux (vols domestiques) et 220 autres repartis sur 35 pays, ce mastodonte qui a convoye par les airs en 2009 pres de 12 millions de voyageurs a l'international et plus de 42 millions sur des vols interieurs, ce numero un historique et par les chiffres coutait hier, le prix ahurissant et scandaleux d'un seul de ses avions. Oui, vous avez bien lu, peut-etre 0,5% de son actif, face a une sclerose financiere d'un montant de 16,5 milliards de dollars. L'affaire etait donc ineluctable, d'ailleurs il est proprement incroyable que la presse etrangere - notamment francaise - n'en ait pas parle plus tot, or a quoi sert la presse si c'est pour s'en tenir au role douillet de relater les "faits accomplis" ? Cette nullite est une fois encore a denoncer, en passant. Cela me fait mal a chaque fois de devoir souligner l'indigence du journalisme de notre epoque, et j'attends, j'espere de tous mes voeux qu'il decide enfin de se reprendre. Helas, ce n'est pas encore pour aujourd'hui.




Ecrans passant en boucle interviews, analyses, graphiques explicatifs de la banqueroute de J.A.L

En tout cas pour l'heure, J.A.L vient de se declarer en faillite, son patron a accepte (!) de demissionner pour laisser les renes de l'entreprise a l'ancien patron de la celebre firme Kyocera, connue pour ses produits en ceramiques mais aussi desormais pour un certain nombre de productions de haute-technologie. Cela fait pourant un moment que J.A.L etait malade et plusieurs offre de rachat avaient ete formulees par de puissants repreneurs, mais non. On a clairement prefere jouer la politique du pire pour des raisons particulierement obscures. Quant aux repreneurs eventuels - tous americains - ils ont ete proprement econduits sous pretexte que "faire rentrer des Etrangers dans le capital de J.A.L retarderait son redressement". Cela a ete dit textuellement. C'est non seulement indigne dans la forme, mais aussi scandaleusement faux dans le fond, plusieurs entreprises nippones ayant ete sauvees par des entreprises etrangeres qui ont reussi, souvent en quelques annees seulement, a faire ce qu'une direction japonaise n'avait pas su faire en plusieurs decennies de degringolade constante. Passons.

Ce sera donc l'Etat - autrement dit le contribuable - qui devra mettre la main a la poche et abonder les caisses de l'entreprise qui, en echange, licenciera un tiers de ses effectifs soit entre 15 et 16.000 pequins. Et non, on ne demandera pas aux cadres dirigeants de rendre leurs enormes primes et leurs deraisonnables salaires de ces cinq dernieres annees: ce n'est pas encore pour cette fois que de voraces incapables seront pries de repondre de leur gestion calamiteuse. Mais si les chefs sont tous a montrer du doigt dans cette affaire, ils ne sont pas les seuls coupables. En effet, le traitement des employes - outrageusement favorable a plus d'un titre - doit egalement etre pointe du doigt, ainsi que les pressions politiques constamment exercees sur l'ancienne compagnie nationale pour que tel ou tel fief electoral soit desservi comme une "capitale regionale" alors qu'il y avait deux peles et trois tondus par vol. Voila qui rappelle furieusement ce qu'on peut constater en France, du cote des lignes aeriennes comme des T.G.V et des T.E.R dont certains roulent quasiment a vide plusieurs fois par jour. On pourrait aussi parler du phenomene du pantouflage qui se pratiquait a J.A.L comme jadis a Air France, et 1000 et une autres petites choses qui toutes rassemblees, ne pouvaient qu'entrainer la descente aux enfers.




Alors, ANA, grand gagnant de la deconfiture de JAL ? A court terme certainement, mais
deja les commentateurs commencent a s'inquieter de sa position quasi-monopolistique...

Qu'en sera-t-il demain de cette grande entreprise qui a pour beaucoup symbolise dans un sens la porte d'entree du Japon et dans l'autre celle sur le monde ? On peut imaginer sans peine qu'un certain nombre de lignes seront effectivement abandonnees, que d'autres seront cedees a A.N.A ou a des compagnies de petites taille comme AirDo et SkyLark. Des compagnies etrangeres seront egalement interessees par le rachat de "crenaux" mais je le vois plus comme des accords de cooperation etant donne que la "charognardise" des compagnies etrangeres ayant deja ete elegamment mentionnee dans la presse japonaise demontre d'emblee une position principalement tournee vers le Japon, son Etat et ses concurrents nationaux. La cooperation internationale est d'ores et deja envisagee mais a titre de bequilles, des accessoires dont on se separe une fois qu'ils ne servent plus. Mais les partenaires etrangers se laisseront-ils monter sur le dos jusqu'a ce que J.A.L enfin retabli leur monte sur la tete ? Pas sur car chat echaude craignant l'eau froide, les Americains savent depuis quelques annees deja a quoi s'attendre de la part des Japonais, et le moment venu nous risquons bien d'assister a un joli combat de judo.

Mais nous n'en sommes pas encore la, et nous souhaitons tres sincerement a J.A.L de bien se retablir. Enfin, nous nous permettrons de lui suggerer afin de retrouver une clientele fuiyante, de pratiquer de vigoureuses promotions... pourquoi pas de et vers la France ?

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 76
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Dangereuses turbulences pour J.A.L   Mer 20 Jan 2010 - 2:06

Lors de mon bref passage au Japon, j'avais entendu des bruits indiquant que la JAL allait disparaître dans peu de temps. Effectivement, je n'ai rien lu de tel dans la presse hexagonale. Pour elle il s'agit peut-être d'un non-sujet. Toujours est-il que le patron de la JAL sera, du moins pour l'instant, un homme de 77 ans, bref un jeunot. Quant aux repreneurs, je lisais ce matin que Delta-Airline, KLM et même Air-France se positionnaient sur la ligne de départ. Cela se confirmera-t-il ou ce ne sera qu'un pétard mouillé ?
Revenir en haut Aller en bas
kaminari

avatar

Féminin Nombre de messages : 154
Age : 39
Localisation : cannes
Nationalite : française
Loisirs : à la recherche du reflet perdu...
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Dangereuses turbulences pour J.A.L   Mer 20 Jan 2010 - 15:38

Si seulement cette histoire pouvait faire baisser le prix des vols Paris / Tokyo.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Dangereuses turbulences pour J.A.L   Mer 20 Jan 2010 - 19:56

Eh oui Kaminari, ce ne serait pas une mauvaise idee pour faire revenir la clientele echaudee. Vous rendez-vous compte que J.A.L ne possedait meme pas de ligne Tokyo-Rome, avec tous les Japonais qui se rendent dans la capitale italienne chaque annee, cette compagnie osait encore faire la fine bouche trouvant que la ligne n'etait "pas assez rentable" ! Que la plus grande compagnie aerienne d'un pays du G7 trouve en dessous d'elle d'entretenir une ligne directe vers la capitale d'un autre pays du G7 me depasse, vraiment.



Mais il faudra que bien des choses changent dans cette compagnie quasiment sovietique en ce qu'elle fonctionnait en interne comme en externe non pas a la facon d'une entreprise privee cotee en bourse, mais comme une regie d'economie mixte, dedaigneuse envers ses clients et excessivement genereuse envers ses employes. Le meme type de gestion deconnectee des realites economiques se retrouvait egalement dans le grand magasin Matsuzakaya jusqu'a ce que celui-ci soit accule a la faillite il y a un ou deux ans de cela. Meme faute, meme galere pour ainsi dire. Depuis lors, Matsuzakaya s'est associee au grand magasin Daimaru qui, lui, est gere d'une main ferme par un directorat qui n'a pas eu de mots assez forts pour critiquer l'attitude passee de Matsuzakaya, notamment une approche hautaine a l'egard de la clientele. Depuis que Daimaru a repris les renes de Matsuzakaya, celui-ci a commence a reprendre des couleurs, ce qui semble demontrer qu'une petite cure d'ethique et de rigueur ne fait pas de mal aux pachydermes parvenus a la trompeuse conviction qu'ils sont "trop gros pour s'effondrer".



En ce qui concerne J.A.L, une remise a niveau des "manieres d'entreprise" ne suffiront helas pas a eponger sa dette qui s'eleve a ce jour a 2,3 billions de yens ce qui (pour ceux qui ne savent pas ce que represente un billion en francais) represente un petit 2,3 suivi tout de meme de onze zeros. Pres de 800 milliards de dettes seront supprimes par decision de justice, merci pour les creanciers. 15.700 postes seront supprimes suite a la fermeture de certaines lignes et activites devenues superflues, merci pour les employes et les caisses d'assurance-chomage. En septembre, une devaluation de 100% de la valeur des actions sera prononcee. Merci pour les actionnaires. Puis 300 milliards d'argent public seront injectes dans la nouvelle entite denommee J.A.L, somme substantielle qui s'ajoutera aux 358,5 milliards de yens qui seront verses dans les pochains jours par l'Etat pour faire face aux frais courants. Merci pour les contribuables. A cote de cela, la demission des 14 directeurs de J.A.L est vraiment une rigolade.

Une question que je me pose accessoirement est de savoir pourquoi l'Etat japonais trouve si important de sauver une compagnie qu'il couterait moins cher de laisser choir, quitte a aider celles deja existantes a reprendre les activites de J.A.L comme on l'a fait pour le secteur bancaire. Pourquoi s'empresse-t-on comme une evidence de mettre la main a la poche pour une somme colossale, comme on l'a d'ailleurs deja fait il y a 10 ans de cela pour la chaine de grands magasins SOGO (1,87 billiards de yens de dette !) tandis que l'ancienne premiere chaine d'ecoles de langues etrangeres du pays, NOVA (qui representait plus de 400.000 clients sous contrats, des milliers d'employes et une dette somme toute modeste au regard des chiffres astronomiques que representent les dettes de J.A.L et SOGO) a ete abandonnee du jour au lendemain, sa liquidation ayant meme ete prononcee quelques semaines seulement apres son depot de bilan ? Un ami journaliste travaillant pour une des principales agences de presse du Japon se posait aussi la question et poussait meme la reflexion en se demandant pourquoi ses collegues semblaient tous se desinteresser avec une curieuse unanimite de ce dossier pourtant brulant et sensationnel a son epoque (il y a trois ans)... L'actrice francaise un peu hallucinee, Anouk Grinberg, declarait il y a quelques annees sur un plateau de television que "dans l'amour, il n'y a pas que de l'amour". Et de fait, dans l'economie non plus il n'y a pas que de l'economie, de toute evidence.

_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
ume

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : Tokyo
Nationalite : Francaise
Loisirs : voyage, photo
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Dangereuses turbulences pour J.A.L   Jeu 21 Jan 2010 - 4:26

Pour beaucoup, laisser couler JAL, ce serait perdre la face pour le Japon.
Ce qui est évidemment impensable.
Revenir en haut Aller en bas
William J
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3607
Localisation : Tokyo
Nationalite : francais
Loisirs : La recherche des petits mysteres...
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Dangereuses turbulences pour J.A.L   Jeu 21 Jan 2010 - 5:32

Effectivement, il y a beaucoup dans cette volonte de soutenir coute que coute J.A.L qui rappelle l'affaire du FRANCE, le fameux paquebot dont Michel Sardou deplorait dans une chanson devenue culte, que "la France, elle l'a laisse tomber". Et pourtant sauver LE FRANCE n'aurait certainement pas coute ce que le sauvetage de J.A.L va couter aux Japonais, a ceux qui prennent l'avion mais qui preferent d'autres compagnies comme a ceux qui ne sont meme jamais sortis de leur village.




_________________
Kore nitte ik'ken rakuchaku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.japon-ichi.conceptbb.com/
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 76
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Dangereuses turbulences pour J.A.L   Lun 25 Jan 2010 - 1:25

Je voudrais bien répondre à William J, mais je renvoie à la réponse que j'ai postée dans la rubrique, à savoir que pour des questions de prestige on saigne à blanc des gens qu'on avait déjà saigné pour les mêmes raisons. Le Japon pense-t-il avoir les moyen de posséder 2 compagnies nationales: JAL et ANA ? Et les contribuables japonais sont-ils fier, en payant leurs impôts de payer pour ceux qui les ont mis sur la paille ?
Revenir en haut Aller en bas
Edgar

avatar

Masculin Nombre de messages : 774
Age : 76
Localisation : France
Nationalite : Francaise
Loisirs : Découverte du Japon
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Dangereuses turbulences pour J.A.L   Lun 25 Jan 2010 - 1:27

Edgar a écrit:
Je voudrais bien répondre à William J, mais je renvoie à la réponse que j'ai postée dans la rubrique Société Japonaise, post sur Yubari. à savoir que pour des questions de prestige on saigne à blanc des gens qu'on avait déjà saigné pour les mêmes raisons. Le Japon pense-t-il avoir les moyen de posséder 2 compagnies nationales: JAL et ANA ? Et les contribuables japonais sont-ils fier, en payant leurs impôts de payer pour ceux qui les ont mis sur la paille ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dangereuses turbulences pour J.A.L   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dangereuses turbulences pour J.A.L
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PLANTES DANGEREUSES pour les CHEVAUX
» Ces croquettes sont-elles dangereuses pour mes chats?
» PLANTES DANGEREUSES pour les CHATS
» Les cyanos sont elles nocives pour les crevettes?
» DANGER pour vos chats: attention aux fenêtres oscillo-battantes!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon Ichi, le site de ceux qui désirent sincèrement comprendre le Japon :: Actualite (rubrique en libre acces)-
Sauter vers: